Publié dans Politique

Incendie à Vohipeno - Des centaines de victimes délaissées par l’Etat

Publié le jeudi, 09 novembre 2017

La population du Fokontany de Fenoarivo, à Vohipeno lance un appel de détresse. Suite à un incendie qui s’est déclaré dans cette localité le 25 octobre dernier, les victimes attendent toujours une main tendue de l’Etat central. Pour en revenir aux faits, un incendie a dévasté le Fokontany de Fenoarivo, situé à 25km de Vohipeno. L’étincelle serait partie d’une maison où des enfants ont allumé un feu pour usage ménager mais a finalement causé  une catastrophe qui a réduit en cendres 47 maisons ainsi que 7 Tranobe, lieu d’habitation des « Ampanjaka », soit tout un village entier.

D’après les informations locales, seules 4 habitations ont été épargnées par le feu. Il s’agit du 3e incendie qui a ravagé la localité. Le dernier remonte en octobre  2016. « Nous lançons un vibrant appel à l’endroit du régime car la population ne sait plus sur qui compter et se sent complètement délaissée », a déclaré Koera Rakotoarivelo Félix, président de l’association Fiteza (Fikambanan’ny zanak’i Zanatsiragna) qui s’est fait porte – parole des habitants de Fenoarivo. Il déplore que l’incendie a provoqué d’énormes impacts aussi bien sur le plan social que psychologique. « La population est énormément en difficulté », soutiennent les membres du Fiteza. Pour l’instant, ils n’ont reçu aucune visite des responsables au niveau du Bureau national de gestion des risques et catastrophes (Bngrc) qui est normalement mobilisé dans un contexte pareil.Selon toujours les explications de cette association, les autorités locales sont actuellement en pleine exécution de procédures pour interpeller les autorités étatiques. Cette situation rappelle le cas de la population d’Antsakabary qui fut la victime d’incendie volontaire par des policiers au mois de mars dernier. Il a fallu attendre plusieurs mois après pour voir enfin une réaction de la part du Gouvernement.

S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs
  • Ecole nationale de la magistrature - La Cnidh exige une annulation des examens
  • Andry Rajoelina Pas d’excuses pour Rajaonarimampianina
  • Sefafi - Les caméléons politiques au pilori !
  • Epidémie de peste - Le pire est à venir
  • Team Building gouvernemental - Mahafaly Olivier Solonandrasana tacle Rolly Mercia
  • Agence Malagasy de développement économique - Peu de réalisations concrètes
  • Team building à Mantasoa - Au bord d’un lac artificiel entouré d’énigmes

La Une

Editorial

  • Bravo Mia !
    Mia, la jeune skieuse malagasy, pour sa toute première participation aux Jeux olympiques d’hiver (Joh), a réalisé un exploit inespéré. Lors des deux compétitions de slalom aux Joh de PyeonChang (Corée du Sud), Mialitiana Clerc, de son vrai, qui a représenté Madagascar, terminait les courses dans le top 50. En effet, l’unique représentante de la Grande île, lors du slalom géant finit la compétition au 48è rang sur les 81 participantes avec un chrono de 2mn39 sec. Mia a pu laisser derrière elle certaines grandes de la discipline telles les Hollandaises, l’ Hongroise, la Grecque, l’Albanaise, etc.

A bout portant

AutoDiff