Publié dans Politique

Assemblée nationale - Une semaine décisive…ou pas !

Publié le dimanche, 12 novembre 2017

Les regards seront rivés vers Tsimbazaza ce mercredi. Le projet de loi des Finances 2018 sera au cœur d’une séance plénière prévue à cette date d’après l’ordre du jour publié par la Chambre basse dans le cadre de la session budgétaire qui a débuté à la mi – octobre. Dans cette optique, la semaine au Parlement de Tsimbazaza pourrait être décisive ou pas, dans la mesure où l’issue des débats (s’il en aura) portant sur la Lfi est déjà prévisible. Alors que la saisie au fond de la commission des Finances et du budget devait encore se poursuivre ce mardi, le texte aurait déjà fait l’objet d’adoption par les parlementaires de cette commission, la semaine dernière. Une adoption hâtive qui n’annonce rien de très positif quant à la prochaine séance plénière de ce mercredi. 

 

Un autre texte sensible passera également à l’Assemblée nationale cette semaine, il s’agit du projet de loi N°015/2017 du 13 juin 2017 sur le recouvrement et l’affectation d’avoir illicite. Le texte sera au cœur de travaux par la Commission juridique à partir de demain. Une législation qui comporte de nombreux enjeux pour les prochaines échéances électorales de 2018 et risque donc d’être source de polémique.  

Interpellation  de la société civile

 Vendredi dernier, les organisations de la société civile rassemblées au sein de la Ccoc (Collectif des citoyens et des organisations citoyennes) ont lancé une interpellation concernant le retard dans la publication de la loi des Finances 2018. A une dizaine de jours de la date limite légale de dépôt du projet de loi de Finances, ce texte devrait déjà être accessible au public.

« Dans notre légitime droit d'avoir accès à ce texte pour pouvoir émettre des avis et ce afin que l'intérêt des populations guide effectivement l'examen et le vote des parlementaires, nous demandons que le Plf2018 soit rapidement mis en ligne et que l’État ne relâche pas ses efforts pour la transparence et la recevabilité qui sont des droits pour les citoyens et des outils incontournables pour nous permettre d'avancer vers un développement inclusif et pérenne », peut – on – lire dans un communiqué du Ccoc. Une interpellation également pertinente pour les membres de la presse qui n’ont pas encore reçu de copies de ce texte d’une importance capitale pour le pays !

 S. R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff