Publié dans Politique

Antsakabary - L'exaction policière filmée

Publié le mercredi, 15 novembre 2017

L'affaire Antsakabary et la police nationale sont de nouveau sous le feu des projecteurs. Alors que jusqu'ici aucune sanction n'a été prononcée à l'encontre de la quarantaine de policiers impliqués dans les exactions commises sur la population de cette commune rurale,  de nouveaux développements révélés pourraient mettre un coup de pied dans la fourmilière de ce corps des forces de l'ordre. Des vidéos pouvant être compromettantes pour ce corps des forces de l'ordre circulent actuellement sous le manteau. 

L'équipe de « Madagascar Matin l'Hebdo », du même groupe que le journal que vous avez en main, a réussi à se procurer des copies de ces enregistrements vidéo montrant des forces de l'ordre qui semblent être des policiers maltraitant des villageois d'une commune qui pourrait être Antsakabary.  Les vidéos qui n'ont pour l'heure pas été authentifiées seront détaillées par nos confrères dans l'hebdomadaire à paraître ce vendredi.  

Notons que huit mois après les incendies et exactions dans cette localité, la quarantaine de policiers impliqués dans l'incendie criminel d'Antsakabary ne semblent toujours pas être inquiétés. Le silence de ces éléments des forces de l'ordre et l'absence de preuves sont avancés par les forces de l'ordre comme les raisons du blocage des enquêtes.  Les vidéos en question, une fois authentifiées, devraient aider les enquêteurs à avancer. 

En étant limogé, le ministre de la Sécurité publique Norbert Anandra a jusqu'ici été le seul à « payer » les frais. La dernière audition des 40 policiers se serait tenue le 16 août. Le dossier devait être en cours de finalisation en vue d'un transfert auprès du Tribunal de première instance d'Antananarivo.  Aucun développement n'a plus été communiqué depuis maintenant deux mois. Dans le même temps pourtant, 5 prévenus dont un chef fokontany avaient été déférés au tribunal de première instance d'Antsohihy le 27 février 2017 et croupissent en prison depuis plusieurs mois, pour le meurtre de deux policiers.

Recueillis par A.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente

Editorial

  • Banale stratégie… !
    A la Une du journal que vous tenez à la main, il y a une semaine de cela, il a été fait mention « Scission au sein du HVM- Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle !» (La Vérité du 11 juillet 2018). En vérité, La Vérité de par sa pertinence et sa perspicacité à étaler au grand jour sinon tout haut ce que d’autres susurrent tout bas, n’hésite point à scruter et à dénoncer des « non-dits ». Car « toute Vérité est…bonne à dire ». Dans la réalité des faits, la scission au sein du HVM n’est plus un secret pour tous. Ce « grand » parti aux pieds d’argile vit mal sa croissance et sa…puissance. En effet, une grave crise de croissance bouillonne et mine l’intérieur du parti. Une crise de leadership que le noyau dirigeant de ce parti fondé, à la hâte, par le candidat de substitution  Hery Rajaonarimampianina, ne parvient pas à…

A bout portant

AutoDiff