Publié dans Politique

Corruption dans l’administration - Un maire et un géomètre sous détention provisoire

Publié le dimanche, 19 novembre 2017

Le grand ménage dans lutte contre la corruption menée par le Bianco continue. En attendant la clôture de ces grands dossiers, le Bureau indépendant  anti – corruption a traité une dizaine de dossiers à Ambatondrazaka cette semaine. D’après nos  informations, ces dossiers concerneraient des faits  de corruption au sein des services de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale, de la Commune urbaine, des services  topographiques et des domaines,  et de la Région. 

 

19 personnes sont impliquées dans ces dossiers  qui sont déjà entre les mains de la Justice. Le déferrement des suspects a eu lieu jeudi et vendredi derniers au Tribunal de  première instance  d’Ambatondrazaka. Aux dernières nouvelles, deux personnes à savoir le maire d’Andrebakely Sud ainsi qu’un géomètre ont été placés sous mandat de dépôt à l’issue de ce déferrement. Notons que plusieurs domaines de l’administration dont les services des Forces de l’ordre et ceux des domaines figurent d’ailleurs parmi les plus touchés par la corruption si l’on se réfère aux rapports annuels du Bianco.

Toujours en matière de corruption, d’autres grands dossiers, attendent  déjà la même issue, à l’instar du dossier concernant la Villa Elizabeth qui est également en cours de  traitement par le Bianco.  Rappelons que plusieurs personnes ont déjà été auditionnées par le Bianco.

S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff