Publié dans Politique

Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Publié le mardi, 21 novembre 2017

Motus et bouche cousue. Aucune information n’a filtré, du côté malagasy, du dernier déplacement de Hery Rajaonarimampianina à Luanda, capitale de l’Angola. Un déplacement tenu presque secret car n’a fait l’objet d’aucun communiqué de la Présidence de la République comme à chaque visite du Chef de l’Etat à l’étranger. Un fait qui ne manque pas de susciter des interrogations.  

 

D’autant plus que la délégation qui accompagnait  le Président était très  restreinte car composée notamment du ministre des Affaires étrangères, Henry Rabary – Njaka, ainsi qu’ Harisoa Razafitrimo, conseillère spéciale en relations diplomatiques, et Gilbert Dailly, un autre conseilleur spécial à Iavoloha. La petite délégation n’est restée que 24 heures, arrivée le samedi 18 novembre pour repartir le lendemain même, c'est-à-dire le dimanche 19 novembre. A moins d’une omission grave de la part du service communication de la Présidence – ce qui est peu probable – le silence de la partie malagasy sur cette visite est plus qu’intrigante.  Il a fallu consulter les informations publiées par les médias et agence de presse angolais pour en savoir davantage sur cette visite. « Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, a quitté l’Angola dimanche matin, après une visite de travail de 24 heures, marquée par une réunion avec son homologue  angolais, João Lourenço, qui a officialisé la coopération bilatérale entre pays », 

peut – on lire sur le site d’une agence de presse angolaise. 

Signature  de coopération

D’après toujours les mêmes informations,  le numéro un malagasy  a eu une réunion à huis clos avec le Président d’Angola, João Lourenço, « dans le cadre du renforcement des liens d'amitié entre les deux peuples ». A l’issue de ladite réunion, le directeur pour l'Afrique et le Moyen-Orient du ministère des Relations extérieures de l'Angola, Joaquim do Espírito Santo, a fait part à la presse angolaise de la nature excellente et prometteuse des relations entre les deux pays. A priori, une coopération entre les deux pays dans le secteur de l’agriculture a été au cœur de cette rencontre. « L'Angola veut profiter de l'expérience de Madagascar, un pays insulaire de la côte sud-est de l'Afrique, dont l'économie repose sur l'agriculture et l'élevage », selon toujours ce responsable du ministère angolais des Affaires étrangères. Un début  de collaboration qui fut concrétisé  par la signature d’une coopération entre l'Angola et Madagascar à travers les deux Présidents. Un accord qui n’a pourtant pas été portée à la connaissance du peuple malagasy. 

Curieusement, l’on se demande pourquoi le ministre auprès de la Présidence en charge de l’agriculture et de l’élevage n’a pas été du voyage ? Cette visite s’est tenue à seulement quelques jours du sommet extraordinaire de la Sadc, accueilli par l’Angola. Trop de questions qui restent sans réponses et attendent des éclaircissements de la part de la Présidence de la République !

S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente

Editorial

  • Banale stratégie… !
    A la Une du journal que vous tenez à la main, il y a une semaine de cela, il a été fait mention « Scission au sein du HVM- Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle !» (La Vérité du 11 juillet 2018). En vérité, La Vérité de par sa pertinence et sa perspicacité à étaler au grand jour sinon tout haut ce que d’autres susurrent tout bas, n’hésite point à scruter et à dénoncer des « non-dits ». Car « toute Vérité est…bonne à dire ». Dans la réalité des faits, la scission au sein du HVM n’est plus un secret pour tous. Ce « grand » parti aux pieds d’argile vit mal sa croissance et sa…puissance. En effet, une grave crise de croissance bouillonne et mine l’intérieur du parti. Une crise de leadership que le noyau dirigeant de ce parti fondé, à la hâte, par le candidat de substitution  Hery Rajaonarimampianina, ne parvient pas à…

A bout portant

AutoDiff