Publié dans Politique

Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt

Publié le mercredi, 22 novembre 2017

Des faits de corruption ont été démasqués au tribunal d'Anosy. Trois personnes, dont deux greffiers, sont impliquées dans cette affaire. Les suspects ont fait l'objet d'un déferrement par le Bureau indépendant anti - corruption. Tout a commencé au début du mois de novembre 2017 lorsque le Bianco a été saisi d'une doléance de corruption qui se serait passée auprès du tribunal d'Anosy. L'équipe d'Ambohibao a immédiatement mené une  enquête qui aurait permis de savoir que deux greffiers officiant auprès du tribunal de première instance d'Anosy auraient demandé une somme de un million Ariary à une personne contre l'octroi d'une décision de mise en liberté à une personne  prévenue d'une affaire pénale encore en cours de traitement.

A priori, les magistrats en charge de l'affaire n'étaient pas au courant de ces faits de corruption. D'ailleurs, le prévenu qui devait bénéficier d'une remise en liberté a été placé sous mandat de dépôt contrairement aux promesses des deux greffiers.  Outre les deux greffiers, la personne qui a payé le pot-de-vin a également fait l'objet d'une détention provisoire.
S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff