Publié dans Politique

Gendarmes corrompus - Le chef de région Alaotra-Mangoro crève l’abcès

Publié le lundi, 04 décembre 2017

En diplomate, Désiré Ranarisoa, chef de région Alaotra-Mangoro, a profité de la grande réunion sur la gestion des zones limitrophes qui s’est tenue à Ambatondrazaka, la semaine passée, pour dénoncer en termes doux l’abus de certains éléments de la gendarmerie nationale. « Nous connaissons tous que les forces de l’ordre, surtout la gendarmerie, sont corrompues. Les gens en parlent et les responsables étatiques souhaitent que toutes formes de corruption doivent être bannies de la pratique », a lancé le patron de l’administration régionale. Il a toutefois reconnu que la corruption existe partout dans le monde. Selon lui, l’efficacité des missions de cette institution serait vaine sans la lutte contre la corruption.  « Je ne vise personne. Mais j’attire votre attention sur ce qui se passe hors de vue, loin des regards indiscrets dans des zones faiblement desservies par les voies de communication », s’est-il adressé à des hauts responsables militaires dont le général Njatoarisoa Andrianjanaka, commandant de la circonscription régionale (CIRGN) d’Antananarivo, officiers et sous-officiers. Selon l’orateur, il a reçu beaucoup de doléances concernant les agissements des gendarmes. « Je ne suis pas en mesure de confirmer si les informations qui nous sont parvenues sont toutes véridiques ou non. Il n’est pas en tout cas de mon habitude de retenir les informations. Je les communique toujours à qui de droit. N’ayez pas le regard porté uniquement sur les zones accessibles. Il est impérieux de prendre des dispositions permettant de surveiller de près ceux affectés dans les zones reculées. Nous avons reçu tant de renseignements venant de  là-bas », a-t-il insisté.

  Manou Razafy

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

La Une

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff