Publié dans Politique

Gendarmes corrompus - Le chef de région Alaotra-Mangoro crève l’abcès

Publié le lundi, 04 décembre 2017

En diplomate, Désiré Ranarisoa, chef de région Alaotra-Mangoro, a profité de la grande réunion sur la gestion des zones limitrophes qui s’est tenue à Ambatondrazaka, la semaine passée, pour dénoncer en termes doux l’abus de certains éléments de la gendarmerie nationale. « Nous connaissons tous que les forces de l’ordre, surtout la gendarmerie, sont corrompues. Les gens en parlent et les responsables étatiques souhaitent que toutes formes de corruption doivent être bannies de la pratique », a lancé le patron de l’administration régionale. Il a toutefois reconnu que la corruption existe partout dans le monde. Selon lui, l’efficacité des missions de cette institution serait vaine sans la lutte contre la corruption.  « Je ne vise personne. Mais j’attire votre attention sur ce qui se passe hors de vue, loin des regards indiscrets dans des zones faiblement desservies par les voies de communication », s’est-il adressé à des hauts responsables militaires dont le général Njatoarisoa Andrianjanaka, commandant de la circonscription régionale (CIRGN) d’Antananarivo, officiers et sous-officiers. Selon l’orateur, il a reçu beaucoup de doléances concernant les agissements des gendarmes. « Je ne suis pas en mesure de confirmer si les informations qui nous sont parvenues sont toutes véridiques ou non. Il n’est pas en tout cas de mon habitude de retenir les informations. Je les communique toujours à qui de droit. N’ayez pas le regard porté uniquement sur les zones accessibles. Il est impérieux de prendre des dispositions permettant de surveiller de près ceux affectés dans les zones reculées. Nous avons reçu tant de renseignements venant de  là-bas », a-t-il insisté.

  Manou Razafy

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat
  • Découverte macabre à Andraisoro - Plusieurs zones d'ombre à élucider
  • Braderie de terrains sous l'ère Ravalomanana - TIKO principal bénéficiaire
  • Trafic de bois de rose - Accusations gratuites contre Maminiaina Ravatomanga
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - La population du Vakinankaratra conquise !
  • Vie de parti - Le HVM dépouillé des ses éléments « acceptables »
  • Course à la magistrature suprême - Des détraqués salissent l’image du candidat du TGV
  • Présidentielle 2018 - Hajo Andrianainarivelo fera tout pour faire élire Andry Rajoelina
  • Election présidentielle - Guerre de leadership dans le camp du régime
  • RN 4 - Embuscade spectaculaire à Mahatsinjo, un bébé blessé

La Une

Editorial

  • La Ville des mille, méconnaissable
    Antananarivo, la Capitale de Madagascar, végète dans un état lamentable. Ternie et enlaidie par les incuries des dirigeants, régime HVM et élus TIM confondus, elle est méconnaissable. Andrianjaka, le grand roi de 1610 à 1630, le tout premier souverain de l'Imerina, fonda Antananarivo, la Ville des mille, et le fit Capitale du Royaume. D'Ambohimanga, Andrianjaka se déplaça à Ialimanga ou Analamanga pour s'y installer.Antananarivo, la Ville des mille colons ou des mille guerriers audacieux (les Tsimilefa) qui ne périrent pas en une journée, « Arivo lahy, tsy maty indray andro », Capitale royale et plus tard Capitale de Madagascar, gardait toujours sa belle réputation, son rayonnement et son charme.

A bout portant

AutoDiff