Publié dans Politique

Premier conseil à Mahazoarivo - Le Gouvernement change de combat

Publié le mercredi, 03 janvier 2018

« Nouvelle année, nouvelle dimension ». Tel est le nouveau mot d'ordre adopté par le Premier Ministre, Mahafaly Olivier Solonandrasana à l'occasion du premier conseil du Gouvernement qui s'est tenu hier au palais de Mahazoarivo. A en croire le compte - rendu de ce conseil, le Gouvernement pourrait s'orienter vers d'autres priorités, vers un autre combat.

En effet, le communiqué dudit conseil souligne particulièrement le fait que 2018 soit une année électorale et sera également l'« année de la visibilité de toutes les actions gouvernementales». Des actions gouvernementales qui ambitionnent d'être cohérentes et vont générer des impacts directs au niveau de la population. Force est donc de constater un aveu du numéro deux de l'Exécutif quant à un manque de cohérence de toutes les actions gouvernementales antérieures.
Faut - il rappeler les défis du locataire de Mahazoarivo pour un gouvernement de combat l'année dernière. Un combat contre l'insécurité, la pauvreté, la corruption, etc. qui a été loin d'être gagné. Aujourd'hui, l'équipe gouvernementale change donc de combat en voulant plus de « visibilité » dans l'optique des prochaines élections dont la présidentielle.
Consignes tardives
Sur cette lancée, le chef du Gouvernement a donné des consignes en vue de consultations à mener  au niveau de chaque Département ministériel. Des consultations portant sur « le cours de la vie nationale, avec toutes les entités politiques sans distinction et celles de la Société civile ». Les résolutions de ces consultations devraient  également être soumises aux prochains Conseils du Gouvernement.
Ce n'est qu'en 2018, c'est-à-dire à la fin du mandat du régime Rajaonarimampianina, que le Premier Ministre a déclaré l'urgence d'entamer les travaux de réhabilitation des rues de la Capitale, de certaines Routes Nationales et de celles de la périphérie d'Antananarivo devant permettre au bon acheminement des produits agricoles vers les grands centres de consommation. Des ouvrages qui devaient pourtant faire partie des priorités depuis très longtemps.
S. R.

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff