Publié dans Politique

Axe Toamasina- Fénérive Est - Route nationale ou piste provinciale ?

Publié le vendredi, 05 janvier 2018

« On se sent vraiment isolés ». Ces propos sont des hébergeurs ou restaurateurs dans la zone de Mahambo de la Région d'Analanjorofo. Ils ne sont pas les seuls à se plaindre de la situation actuelle de cette partie Est de l'île dont l'accès est rendu difficile à cause de l'état des routes. « Si auparavant, le taux d'occupation de nos hôtels en période de fête avoisine les 70 à 90 %, actuellement on a du mal pour atteindre les 20 %. Et même moins pour certains », affirme un hôtelier basé à la station balnéaire de Mahambo.

En longeant cette route nationale 5, les automobilistes peuvent admirer différents types de nids, notamment ceux de poules ou d'autruches. Et en saison des pluies, comme c'est le cas maintenant, la route devient une rivière et où les nids sont devenus des pièges mortels pour les usagers.  La réhabilitation d'une partie de la route est en cours mais des doutes subsistent quand même.
Une voie autorisée dans la Région évoque même des combines, non pas dans l'attribution du marché mais au respect des cahiers des charges. « Il est inconcevable qu'une partie réhabilitée ne dure même pas un mois », rouspète notre interlocuteur. A l'instar des autres contribuables, il craint à l'existence des marchés fictifs au détriment de la population. Cette dernière qui paie également au prix fort, la détérioration des portions de route.
« Aujourd'hui, les taxi-brousse ont doublé leur tarif pour rejoindre Foulpointe ou Toamasina. Vu l'état des routes, c'est toutefois compréhensible », philosophe une commerçante à Mahambo qui, du coup, augmente également les prix des marchandises. Toute une série de hausses qui affectent la vie quotidienne des habitants, complètement délaissés. Ces derniers s'attendent au pire en cette période cyclonique. Ava aura déjà fait certainement des ravages depuis hier….
F.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

La Une

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff