Publié dans Politique

Calendrier des élections- Un suspense inquiétant

Publié le lundi, 15 janvier 2018

Plus que 15 jours avant la fin de l’échéance prévue pour la révision annuelle de la liste électorale. En effet, l’article 26 du Code Electoral stipule que « du 1er décembre au 31 janvier de l’année suivante, la liste électorale est révisée annuellement ». Malgré cet engouement du côté de la Commission Electorale Nationale indépendante (Ceni), les tenants du pouvoir semblent prendre leur temps. Le suspense reste entier quant au calendrier exact des prochaines élections. Un suspense inquiétant à plus d’un titre  puisque les membres du régime Rajaonarimampianina semblent user d’une manœuvre dilatoire en évitant d’avancer des dates précises.

 

Malgré la déclaration du président Hery Rajaonarimampianina devant ses convives à Iavoloha le 05 janvier dernier concernant la tenue certaine d’élection cette année, il a volontairement omis de préciser si la ou les élections en question seront présidentielles ou législatives. Une autre zone d’ombre qui fait régner un sentiment d’incertitude au sein de la classe politique.  Outre les candidats déclarés tels que Marc Ravalomanana, Eliana Bezaza, le pasteur Mailhol, ou Omer Beriziky, les autres concurrents dans la course à la magistrature suprême restent encore dans l’ombre. Il en est de même pour les citoyens qui semblent à la retenue par rapport à l’inscription dans la liste électorale.

 L’ombre  d’un référendum

Bien que fortement contesté par la communauté internationale, les politiciens et la Société Civile, l’ombre d’un référendum continue de planer. Il n’est donc pas à écarter que le régime optera pour cette alternative cette année. A ce rythme, la tenue de la présidentielle semble fortement compromise. Récemment, le président de la Ceni a soutenu, contre vents et marées que les préparatifs de la Commission dont il est à la tête sont uniquement en vue de l’élection présidentielle et rien d’autre. Une déclaration qui ne semble pas convaincre l’opinion publique qui est de plus en plus convaincue de la non tenue de la présidentielle cette année. 

Le parti Hvm dont la cote de popularité  baisse de jour en jour veut encore prolonger son séjour au pouvoir afin de mieux user des prérogatives de puissance publique pour écarter les adversaires gênants. Le premier à en payer le frais est l’ancien président Marc Ravalomanana qui est sous le coup d’une arrestation imminente. D’autres coups bas restent encore à venir. En tout cas, ceux qui s’attendent une année 2018 politiquement mouvementée ne seront pas déçus !

 S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff