Publié dans Politique

Hery Rajaonarimampianina - Un copier-coller pour le 4ème anniversaire de son investiture

Publié le mercredi, 24 janvier 2018

Visiblement, dans le but de porter ombrage à l' "Initiative Emergence Madagascar" de Andry Rajoelina, la présidence n'hésite pas à se livrer à un nouveau Copier/Coller, l'énième du genre durant ce mandat.  En effet, l’ex-homme fort du pays présentera ce 26 janvier, son programme « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » à Paris devant une pléiade de représentants de partenaires stratégiques et financiers. 

 

« A l’occasion de la célébration de son investiture  (25 janvier 2014 – 25 janvier 2018), Son excellence Monsieur le Président de la République de Madagascar a le plaisir de vous partager sa vision de  « Fisandratan’i Madagasikara » au Ceremony Building, Palais d’Etat d’Iavoloha, le jeudi 25 janvier 2018 à 17h ». C’est ce qu’on peut lire dans une invitation lancée par la Présidence de la République ces derniers jours.  D’emblée, l’on se demande quelle mouche a bien pu piquer Hery Rajaonarimampianina. La tenue de ce show durant une année électorale laisse également à penser que l’initiative de l’hôte d’Iavoloha n’est pas dénuée de tout arrière pensée. Pour un certain nombre d’observateurs, il donnera un avant-goût de ce qui pourrait être son programme électoral… La cérémonie pourrait donc être considérée comme une propagande avant l’heure. Une campagne qui se tiendra donc dans un lieu aussi symbolique qu’Iavoloha… Ceci étant dit, ce qui est le plus frappant, c’est qu’en quatre ans de mandat, l’idée de fêter son investiture n’a jamais traversé la tête de l’actuel chef de l’Etat. En janvier 2015, 2016 et 2017, aucune solennité de ce genre n’avait été organisée par le locataire d’Iavoloha. Du coup, les observateurs ne peuvent que rapprocher cette initiative avec l’évènement que présidera l’ancien président Andry Rajoelina demain.  Cependant, force est de constater que les gens d’Iavoloha, visiblement en panne d’inspirations, ne se sont pas allés bien loin pour trouver matière à travailler. Ils ont tout simplement repris les codes de l’évènement d’Andry Rajoelina. A remarquer ainsi que "Fisandratan’i Madagasikara " (l'intitulé  du "Show" présidentiel de demain) est la traduction littérale de "Emergence Madagascar"... 

De nombreux autres détails sont également repris par l’équipe d’Iavoloha. D’ailleurs, l’on suppute déjà que le contenu du projet que va développer le chef de l‘Etat ressemblera à s’y méprendre à celui du leader de la révolution Orange. En d’autres termes, il ne s’agirait donc ni plus ni moins que d’un énième copier- coller de la part du Chef de l’Etat qui, il faut le dire, est habitué du fait… Du début à la fin, le pouvoir Rajaonarimampianina perpétuera donc ce genre de pratiques malsaines. Pour rappel, il y a quatre ans Le 25 janvier 2014, lors de son investiture, le Président Hery Rajaonarimampianina nouvellement élu au second tour des présidentielles avait prêté serment  devant le peuple Malagasy.  Une cérémonie ponctuée par un fait marquant. En effet, ce candidat de substitution fraîchement investi de sa fonction, a brillamment prononcé un discours intégralement plagié, celui du Président Français Nicolas Sarkozy...  

A croire que Monsieur Hery Rajaonarimampianina a été induit en erreur par ses proches conseillers qui auraient rédigé ce discours dont chaque mot et virgule ont été le clone parfait de son original, désormais l’opinion publique et nos spectateurs s’accordent à dire unanimement que cet imitateur inégalé mérite le titre de premier Président du «Copier Coller» à la façon de l’émission vedette de la télé réalité de la chaîne Tv Plus Madagascar.  Après avoir été décoré au diplôme «Honoris Causa» par l’Université d’ Abilene Christian - Texas, en mai 2008, l’ancien Président Marc Ravalomanana, n’est plus le seul tenant de ce titre. En effet, son ancien expert comptable de son empire commercial Tiko lui a volé la vedette à Milan le 17 octobre 2017, pour s’attribuer à son tour, le même titre de diplôme Honoris Causa, par l’Université Populaire de Milan - Italie, cette fois-ci.  Pour rappel, l’ancien Président de la Transition Andry Rajoelina, était le premier chef de l’Etat que le Pape François a reçu au Vatican le 26 avril 2013. Toujours aussi fidèle à sa manière de copier son maître, cet ancien Ministre des Finances, Hery Rajaonarimampianina a réussi son pari de «Copier-Coller» sur son prédécesseur Andry Rajoelina qui lui a ouvert par les urnes, la porte du Palais d’Iavoloha et d’Ambohitsorohitra, en se posant, bien sûr pour une photo de famille avec le Pape François.

A.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup
  • Ex-ministre Andriamosarisoa Anicet - Détournement de 517 millions d'ariary via TAFITA
  • Contrat de pêche avec les Chinois - Quand l'économie bleue vire à la connerie des bleus HVM…
  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat

La Une

Editorial

  • Valeurs immuables
    Une armée de personnalités, des élus ou des intellectuels, des dirigeants politiques ou de Sociétés civiles, toute une plateforme de formations politiques ou d'associations, de simples citoyens, bref des personnalités célèbres dans leurs domaines respectifs se rangent publiquement du côté de Andry Nirina Rajoelina (ANR) et se disent prêts à faire aboutir cette bataille pour la magistrature suprême du pays. Le candidat n° 13, président de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM), présenté à l'origine par le TGV/MAPAR est crédité d'un large soutien auprès d'une gamme de sensibilités nationales voire internationales.

A bout portant

AutoDiff