Publié dans Politique

Haute Cour Constitutionnelle - Tahiana Rabetokotany rejoint l’équipe d’Ambohidahy

Publié le vendredi, 09 février 2018

L’équipe d’Ambohidahy est de nouveau au grand complet à près d’un an de vacance. Tahiana Rabetokotany, nouveau membre de la Haute Cour Constitutionnelle vient de prêter serment au cours d’une audience solennelle hier.  Dans sa prestation de serment, ce nouveau membre de la Hcc, qui assure la fonction de Haute conseillère, a juré d’honorer la responsabilité au sein de la Haute Cour Constitutionnelle, de faire preuve d’impartialité et d’intégrité dans toutes ses prises de décision, de faire du respect de la Constitution, et des principes inhérents aux lois en vigueur  de l’Etat ses seuls maîtres. Rappelons que cette juge constitutionnelle a été nommée, suite au décès, en mars 2017, d’Yvonne Lala Herisoa Raharison Ranoroarifidy, membre de la même institution. Pour sa part, le Président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean-Eric Rakotoarisoa, a assuré l’indépendance de cette institution dans ses prises de décision, et ce, dans « le strict respect de la Constitution », selon ses termes.

7 ans de mandat
Selon l’article 114 de la Constitution, la Haute Cour Constitutionnelle est composée de neuf membres, dont trois sont désignés par le Président de la République, deux par l’Assemblée Nationale, deux par le Sénat, et deux par le Conseil Suprême de la Magistrature. Tous exercent pour un mandant de 7 ans non renouvelable. La HCC est l’ultime institution qui statue sur les lois et leur conformité à la Constitution. Elle tranche également sur les conflits de compétence entre le pouvoir central et les collectivités territoriales. Elle jouera un rôle important dans le processus électoral car proclame de manière officielle les résultats des élections présidentielles, législatives et des consultations par référendum. Pour en revenir à la prestation de serment d’hier, la cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs chefs d’institution dont le  Président de la République, celui de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre, ainsi que quelques membres du Gouvernement.
S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Report de la présidentielle et nouvelle transition - Tollé général contre la manœuvre de certains candidats
  • Andry Rajoelina en campagne - Marée humaine dans les capitales Betsileo et Betsimisaraka
  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

La Une

Editorial

  • Premier tour !
    « Premier tour de vita ! » La campagne électorale pour le scrutin du 7 novembre entame la deuxième quinzaine du mois. A mi-chemin du parcours, la course se durcit. L’écart se creuse. Un ou deux se démarquent du peloton et atteignent pleinement la vitesse de croisière. Les autres, pour la plupart, ont du mal à trouver leur rythme. Apparemment, ils s’essoufflent déjà, sinon, pour quelques -uns, on s’amuse à jouer une vilaine comédie ! Bref, il y en a même qui se trouve bloquer au ... startin g-block ! Parmi les mieux placés de cette course, le candidat n° 13 Andry Nirina Rajoelina (ANR) qui se détache nettement. Selon certains observateurs, l’éventualité de la victoire au 1er tour est réelle. Une possibilité partagée par d’éminents chroniqueurs du « Jeune Afrique ». A en voir l’allure de la campagne et l’intérêt général que l’IEM suscite, ANR a effectivement toutes les chances de l’emporter.

A bout portant

AutoDiff