Publié dans Politique

Energie verte - Mialy Rajoelina, leader de l'Afrique

Publié le mardi, 13 février 2018

Alors que son mari s'attèle à la proposition de solutions pour l'Emergence de Madagascar, Mialy Rajoelina ne reste pas dans l'ombre. L'ancienne première Dame, en sa qualité de présidente de l'Association « Fitia », a fait une présence remarquée, à Accra, Capitale du Ghana, où s'est tenue un Forum africain intitulé « Pan African Ethanol Stoves and Fuel Alliance (Paesfa) » (Alliance panafricaine pour le fuel et les foyers à éthanol), les 5 et 6 février derniers. Madagascar, représenté par Mialy Rajoelina, a été élu Président de l'Alliance pour un mandat de 3 ans. Une grande première puisqu'il est rare qu'une femme et par excellence, une Malgache se voit attribuer une telle responsabilité.

Cette consécration résulte du Forum mondial de Global Alliance pour les réchauds et combustibles propres qui s'est tenu en Inde les 27, 28, 29 et 30 octobre 2017, et durant lequel l'Association Fitia a présenté un projet de mise en place d'une plate-forme africaine qui a pour objectif d'unir les forces et les moyens pour le développement de l'éthanol comme énergie verte en substitution des charbons de bois. Un projet qui s'inscrit dans les objectifs de l'association de préserver la santé des femmes, des mères et des enfants, de protéger l'environnement, de promouvoir l'entreprenariat féminin ainsi que de soutenir le leadership des jeunes. Le projet a été salué et soutenu par 12 pays africains dont le Mali, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, Madagascar, le Burkina Faso, le Kenya, l'Ethiopie, la Tanzanie, le Mozambique, le Rwanda, Nigeria et le Ghana. 
Une seule vision, une seule voix
 « Osons exprimer que nous avons une seule vision et parlons d'une seule voix pour l'avenir de l'Afrique », a souligné Mialy Rajoelina dans son allocution lors du forum de Ghana. La plateforme Paesfa aura de ce fait pour mission d'asseoir ensemble une économie durable au profit de l'Afrique par les africains au moyen de l'éthanol combustible comme substitut du charbon de bois. Il est sans conteste que des millions de femmes et d'enfants périssent chaque année de l'infection respiratoire due à la pollution intérieure de l’air chez les ménages dans le monde.  
L'objectif de Paesfa, en application de celui de Global Alliance, est de mettre en service des millions de réchauds supplémentaires au profit des ménages africains ; de produire les besoins en éthanol y afférents ; de créer de nouveaux emplois à travers le Continent en favorisant l'entreprenariat féminin, le leadership des jeunes et la protection sociale.
De par son engagement dans cette entreprise qui lui tient particulièrement à cœur, Mialy Rajoelina, Présidente de la Paesfa, vise à faire largement profiter Madagascar des retombées bénéfiques qui découleront de la mise en œuvre de ce programme continental.
Recueillis par S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Elections Liens suspects entre - Mbola Rajaonah et le DSI de la CENI
  • Trucage des résultats électoraux - Des têtes vont tomber au niveau des SRMV
  • TIM – HVM - Une alliance vouée à l’échec !
  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC

La Une

Editorial

  • Arrogante !
     Contre vents et marées, la CENI publia officiellement les résultats provisoires de l’élection du Président de la République du 7 novembre 2018. Le schéma d’un deuxième tour se confirme. En dépit des anomalies et des irrégularités constatées, soulevées et dénoncées par l’ensemble des candidats, la Commission ne fait qu’à sa tête et se moque royalement de ces légitimes réserves. Elle  défend, farouchement, par la voix de son président, Maitre Hery Rakotomanana, la supposée légitimité de sa démarche. Toujours selon cet avocat de renom, trois piliers sous-tendent les actions, à savoir : la transparence, la neutralité et l’indépendance. Personne ne conteste ni remet en cause la pertinence ou la nécessité de ces bases cardinales. Seulement, certain comportement des dirigeants de cette honorable Institution les contredit. Ainsi, des faits avérés troublants laissent planer le doute quant à l’existence réelle de la transparence, à la fiabilité de la neutralité et à la véracité de…

A bout portant

AutoDiff