Publié dans Politique

Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !

Publié le dimanche, 18 février 2018

Une véritable lutte acharnée. C’est le combat dans lequel se livre l’actuel président du Sénat, Rivo Rakotovao contre les adversaires politiques de son parti Hvm en ce moment. Parmi ses principales cibles : l’ancien Président Marc Ravalomanana et l’ex – homme fort de la Transition, Andry Rajoelina. La dernière visite du numéro un du Hvm dans la Région d’Androy laisse même déjà penser à une période de campagne électorale. Animé par une certaine ferveur mélangée à de l’excès de zèle, le président du perchoir d’Anosikely s’est littéralement lâché en vociférant à l’endroit de ses concurrents politiques.

« Certains débarquent et affirment qu’ils veulent sauver le pays. Mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait lorsqu’ils étaient au pouvoir ? », a – t – il déclaré. En lançant de tels propos, il s’attaque directement aux concurrents potentiels de Hery Rajaonarimampianina à la prochaine élection présidentielle. Avec un tel raisonnement, force est de se demander à quoi sert alors la vision 2030 du Président de la République dans son fameux « Fisandratana mirindra ». Pourquoi n’avoir pas présenté une vision réaliste dès le début de son mandat ? Pourquoi avoir attendu la dernière année de mandat pour étaler des projets structurants ?
Allégeance
Le leader du Hvm ne s’est pas arrêté aux piques mais a également vanté les mérites de son parti et fait allégeance au Président Hery Rajaonarimampianina. Selon lui, le locataire d’Iavoloha a fait des réalisations qu’aucun de ses prédécesseurs n’a jamais réalisées jusqu’à présent. Il a aussi fait allusion au prochain scrutin présidentiel.  « Certains disent que les élections ne se tiendront pas cette année car nous les Hvm , nous avons peur des élections », a – t – il encore lancé avant de poursuivre que « pourquoi devrions- nous avoir peur ? De qui avons-nous peur ? Nous n’avons peur de personne ». En clair, le président du Hvm a voulu montrer qui était le plus fort avant même que la course commence.
A l’allure de ces déclarations, la vraie campagne électorale promet d’être mouvementée aussi bien pour les acteurs politiques que pour les simples citoyens.
S.R.    

2 Commentaires

  • Posté par Tefy Rakotonirina
    dimanche, 04 mars 2018

    Itako tena efa mivika anga angamba ! rah tena manana finiavana ham-pandroso marina izy dia asaivo feheziny aloha ireo olona ao amin'ny fitondrana ireo , fa ireo dia manao tantely afa-drakotra ny volam-bahoaka

    Rapporter
  • Posté par nary
    mercredi, 21 février 2018

    Marc Ravalomanana : nahavita asa goavana toy ny lalana, biraom-panjakana ... sns

    Andry Rajoelina : nahavita trano ho an'ny mpianatra , hopitaly manaram-penitra, toerana filalaovana ..sns

    fa it bandy ty Hey rajaonarimamp...meh sy ny tariny : birao nolokoina, village zara raha vita , lalana tsy misy ilavana azy, androany amboarina de afaka teloandro potika ... de mbola milaza fa henjana ???? na zah ary mba mametram-panontaniana hoe fa jamba ngah lay rangahy io sa mitapina ny sofiny .... de gaga elah !!!!

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !

La Une

Editorial

  • Une aubaine inespérée !
    Le rendez-vous planétaire du sport roi, le mondial du football s'est ouvert le jeudi 14 juin à Moscou, en Russie. En effet, la Fédération de Russie reçoit en cette année 2018 la 21e compétition de la Coupe du monde de football. Un évènement phare qui retient l'attention de tous les amoureux du ballon rond à travers le monde entier. Même les pays, longtemps considérés comme n'accordant pas un intérêt majeur à ce charismatique jeu, affichent de plus en plus d'attention.

A bout portant

AutoDiff