Publié dans Politique

Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…

Publié le mercredi, 21 février 2018

Personne n’a réellement la moindre idée du programme du Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Chaque discours ou chaque intervention des membres de l’Exécutif sur le sujet est une accumulation de vagues promesses, nimbée d’une volonté de tout changer, portée par un homme qui n’a rien fait de véritablement probant pour soulager la misère des 24 millions de malgaches. Pour preuve, Madagascar est actuellement le 5ème le plus pauvre du monde… En tout cas, bien malin celui qui pourrait résumer en quelques mots le fameux programme du numéro Un d’Iavoloha. Dernièrement, dans le Rendez- vous du président version papier, tentait d’expliquer évasivement le programme du locataire d’Iavoloha sans convaincre grand monde. « Ce n’est ni du populisme ni de l’utopie. Le projet Fisandratana 2030 est tout simplement du ‘real politik’ comme disent les Anglo-saxons.

C’est un projet bio d’abord puisqu’il fait appel à aucun apport artificiel. C’est un produit ‘Vita malagasy’ ensuite, conçu par un Président malgache avec ses techniciens et collaborateurs malgaches, tenant compte des réalités malgaches, destiné aux Malgaches et qui sera appliqué par des Malgaches », indique ainsi d’emblée l’auteur du billet « Rendez-vous du président ». Un paragraphe qui semble anodin au premier abord mais qui en fait apparaît comme un tacle adressé à l’ex Président de la Transition Andry Rajoelina et son Iem que les zélateurs d’Iavoloha considèrent comme « populiste »… « Emergence 2030 ne fait pas dans le populisme ou dans le clientélisme politique étant donné que tout y est réalisable avec des atouts qu’on a à la portée des mains. C’est un programme très réaliste où il n’y a aucune promesse dans l’air et il ne brasse pas du vent avec l’appui des investisseurs fictifs. D’ailleurs du côté financement, avec la confiance et l’appui des bailleurs de fonds traditionnels, il ne devrait y avoir aucun souci », renchérit l’article. Force est pourtant de constater qu’aucune action concrète n’a été formulée dans le billet, qui touche mot par rapport à la pêche et au tourisme.  Pour un certain nombre d’observateurs le projet émergence 2030 ou vision 2030 ressemble à un projet mis en place à la dernière minute et destiné surtout à contrebalancer l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina…

A.R.

1 Commentaire

  • Posté par Antony
    jeudi, 22 février 2018

    Le mien c'est 2048
    Il fût un temps où ce Jeu était le favori de tout le monde
    Hélas, submergé par ce fameux 2030
    L'autre c'est IEM qui me rappelle le film JUMANJI je ne sais pas pourquoi
    Quand est-ce que nous allons arrêter de jouer avec notre avenir les gars ?

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff