Publié dans Politique

Affaire Société AAA Andranomanelatra - L'Etat américain conscientise le régime malagasy

Publié le lundi, 12 mars 2018

La privation de nourriture à des vaches laitières de la société AAA à Andranomanelatra émeut plus d'un. L'interdiction faite par les autorités locales à toute personne d'entrer dans ladite société en constitue la cause principale. Ainsi ceux ayant la responsabilité de nourrir ces vaches ont été interdits d'accès par les forces de l'ordre laissant du coup les vaches laitières à leur propre sort. Les informations obtenues en début de semaine annoncent la mort d'une vache et une autre l'était également depuis peu.

« Le bétail n'a aucun rôle à jouer dans le litige autour de la clôture de AAA. », tient à rappeler l'ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar dans un communiqué diffusé sur réseaux sociaux. Une conscientisation en somme des responsables malagasy
qui considèrent ces animaux comme des victimes collatérales de l'affaire entre leur propriétaire et le régime de Rajaonarimampianina. « Il est inadmissible  que la vie de ces animaux sans défense soit mise en danger pour cela », martèle  l'Ambassade des Etats-Unis dans la Grande île. Et pour boucler la boucle de cette conscientisation qui ne dit pas son nom, la missive  spécifie que « la perte de ces ressources en produits laitiers et alimentaires dans un endroit où on a grandement besoin est au-delà de l'entendement ».
De cette réaction de l'ambassade des Etats-Unis à Madagascar, l'affaire des « vaches mortes » à la société AAA s'internationalise. Les Américains affirment « avoir suivi de près la situation et demande au préfet du Vakinankaratra et au tribunal local de trouver une solution immédiate pour mettre fin au déni d'accès du bétail à la nourriture et à l'eau ».
Les internautes défendant la cause du régime s'interrogent sur les réactions, nationales qu'internationales, sur la situation de ces animaux alors que selon eux, personne ne dit mot sur les bœufs des paysans volés par les dahalo. On se demande si les défendeurs du régime mettent ainsi les responsables étatiques au même rang que les brigands….
La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff