Publié dans Politique

Descente d’Andry Rajoelina à Ambilobe - Le Premier ministre enquête et menace !

Publié le mardi, 13 mars 2018

Le succès de la descente de l’ancien président de la Transition Andry Nirina Rajoelina à Ambilobe, jeudi dernier, n’a définitivement pas été du goût des dirigeants du Hvm. Pour rappel, une vague orange avait déferlé sur le stade d’Ankarabe lors de la venue de l’ex  homme fort de la révolution Orange jeudi dernier. Un succès qui a visiblement pris au dépourvu le régime actuel. Dans le cadre d’une tournée dans le nord du pays, après une visite à Nosy-Be, le Premier ministre Olivier Solonandrasana Mahafaly s’est ainsi rendu à Ambanja hier dans la journée où il aurait convoqué les autorités locales. Une réunion qui, d’après des sources concordantes, aurait eu pour ordre du jour principal la manifestation tenue par Andry Rajoelina à Ambilobe.

A cette occasion, le numéro Un du gouvernement aurait ainsi demandé des comptes aux représentants étatiques d’Ambilobe par rapport à la manifestation tenue par l’ex-homme fort de la Transition en fin de la semaine dernière. Le Premier ministre aurait, selon nos sources, demandé si la manifestation de l’ex homme fort du pays Andry Rajoelina avait reçu une autorisation. Une question à laquelle les interlocuteurs du Pm auraient répondu par l’affirmative. 

Le locataire de Mahazoarivo aurait ensuite enquêté sur les raisons pour lesquelles Andry Rajoelina s’est vu obtenir une autorisation. La réponse à la question aurait été que la demande aurait été faite au nom d’une association de femmes. « Que chacun supporte les conséquences de ses actes », aurait ainsi fait valoir le Premier ministre. Des propos menaçants qui, s’ils s’avéraient, seraient forts déplorables pour l’image du Pm en particulier et du régime Rajaonarimampianina en général.

En tout cas, les rumeurs  enflent du côté d’Ambilobe depuis cesderniers jours sur des possibles représailles du régime. En effet, des bruits persistant affirment que les tenants du régime Rajaonarimampianina songeraient à faire des représailles. Selon ces informations, le chef de District et le préfet de Région ainsi que les premiers responsables des forces de l’ordre dans la localité d’Ambilobe seraient menacés de révocation, suite à la manifestation d’Andry Rajoelina. Certains élus dans cette partie septentrionale de la Grande île seraient également dans la ligne de mire des gens du régime. En tout cas, les prochains conseils de ministres seront scrutés de près par l’opinion publique.  

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff