Publié dans Politique

Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville

Publié le dimanche, 15 avril 2018

 Les députés du « Tiako i Madagasikara » et ceux du  « Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina », élus dans les six Arrondissements de la Capitale, vont s’entretenir directement avec la population en fin de semaine. L’annonce a été faite lors de la conférence-débat tenue par les parlementaires du TIM et du MAPAR, et retransmise sur la télévision Viva et Tv Plus samedi dans la nuit. Une conférence au cours de laquelle les élus des deux entités politiques ont débattu principalement des questions relatives aux lois électorales. La rencontre avec la population tananarivienne sera l’occasion pour les 11 députés du TIM et du MAPAR confondus de faire un rapport sur les évènements qui ont eu lieu à l’Assemblée nationale. « Il s’agit d’un droit et d’un devoir en tant que parlementaires », ont fait remarquer les députés. Rendez-vous a été pris pour ce samedi 21 avril dans la fin de la matinée sur le parvis de l’Hôtel de Ville d’Analakely.

Les parlementaires ont affiché leur détermination à tenir cette rencontre coûte que coûte. « Pourquoi le député Jaona Elite a-t-il été autorisé à tenir une rencontre avec la population de l’Atsimondrano, et pas nous ? », préviennent d’ailleurs déjà les députés du TIM et du MAPAR. D’après les informations également, les députés de la Capitale ont invité leurs confrères et consœurs des autres Circonscriptions de la Grande-île à assister à cette rencontre. Répondant par ailleurs aux attaques diligentées par des gens du régime, ces derniers affirment par ailleurs que, comme le parti HVM qui est au pouvoir, le TIM et le MAPAR disposent également d’un grand vivier de fonctionnaires…
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff