Publié dans Politique

Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !

Publié le mardi, 17 avril 2018

Décisive ! Cette semaine le sera certainement, du moins d’après le Cercle de réflexion pour l’avenir de Madagascar (Cram) dans un communiqué hier. En effet, la décision de la Haute Cour constitutionnelle sur les lois électorales est attendue cette semaine. Il s’agit du Projet de Loi organique relative au régime général des élections et des référendums, du Projet de Loi organique relative à l'élection du Président de la République et enfin du Projet de Loi organique relative à l'élection des Députés à l'Assemblée Nationale adoptés à l’Assemblée nationale le 03 avril dernier.

Avant cette décision, les juges constitutionnels d’Ambohidahy ont déjà été interpellés par plusieurs entités quant aux nombreuses irrégularités contenues dans ces textes électoraux. La dernière interpellation en date est celle du groupement des experts de Madagascar qui ont explicitement saisi la HCC afin de souligner la non-conformité de ces textes à la Constitution.
En fin de semaine, ce samedi précisément, les 11 députés élus à Antananarivo sous les bannières Tim et Mapar effectueront un compte rendu à la population de la Capitale au parvis de l’hôtel de ville à Analakely. Dans le contexte actuel, le Cram ne manque pas de faire un rappel des évènements précédant le mouvement populaire de 1991 dont la mise en place  du « Mandatehezana Miaro ny Sosialisma Malagasy » ou MMSM). Un fait qui est un signe avant – coureur de la chute du régime de l’époque sous la houlette du Président Didier Ratsiraka.
Répétition de l’histoire
Ainsi trois scénarios possibles sont évoqués par ce Cercle de réflexion. Dans le premier scénario, la Hcc déclare les lois électorales contraires à la Constitution et retour à la case départ au niveau des deux chambres du Parlement. Dans le second cas, le code électoral utilisé lors des élections présidentielles de 2013 est retenu pour les élections de cette année 2018. Quant au 3ème scénario, la HCC emboîte le pas au régime Hvm dans un forcing pour l’application des lois électorales. Dans ce dernier cas, « des millions d’électeurs seront dépossédés de leur droit de vote », selon toujours le Cram qui estime que la « révolution » éclatera si les tenants du pouvoir s’acharne à user de la force pour réprimer les manifestations d’opinion. Une révolution qui ne serait autre qu’une répétition dans l’histoire des chutes de régime à Madagascar selon toujours l’analyse du Cram.
Aux dernières nouvelles, une réunion de l’Organe mixte de conception convoquée par la Préfecture d’Antananarivo est prévue ce jour, sauf changement.Tout porte à croire que cette réunion débouchera sur une nouvelle interdiction de manifestation. Donc bras de fer en vue. Affaire à suivre !
Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff