Publié dans Politique

Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale

Publié le jeudi, 19 avril 2018

Une journée chargée. A seulement 48 heures avant le jour j prévu par les députés MAPAR et TIM pour la rencontre avec la population d'Antananarivo au parvis de l'Hôtel de ville à Analakely, plusieurs délégations de députés issus de ces deux formations politiques ainsi que des indépendants ont fait le tour des ambassades hier. Ils ont notamment été auprès de l'ambassade des Etats - Unis à Andranomena, à la résidence de France à Ivandry ainsi qu'au siège de l'Union européenne à Ankorondrano.

D'après les explications de Maître Hanitra Razafimanantsoa, « il s'agit d'une démarche pour alerter la Communauté internationale - qui est le principal bailleur de fonds pour les élections à Madagascar - sur les dérives démocratiques et les violations de la Constitution perpétrées par le régime ». Ces parlementaires ont donc profité de l'occasion pour dénoncer les procédures de vote de ces lois organiques relatives aux élections ainsi que les faits de corruption qui ont entouré leur adoption à l'Assemblée nationale. Il va sans dire des nombreuses irrégularités contenues dans ces lois électorales qui ont été soulignées par les députés.
Musellement
Selon toujours le compte rendu de cette députée TIM élue au 1er Arrondissement, ils ont également fait part de leur intention de faire un rapport à la population demain ainsi que les violations des lois relatives aux libertés fondamentales (liberté d'expression, d'opinion, d'information, de circuler etc.). Elle fait allusion à l'interdiction qui vient d'être décrétée par la Préfecture d'Antananarivo à l'issue d'une réunion de l'Organe mixte de conception (Omc), mardi dernier. Et cette parlementaire de poursuivre que « un préfet qui est un responsable nommé se permet de menacer des députés élus alors que c'est nous  qui sommes dans notre bon droit de faire un compte - rendu à la population. Le régime est actuellement en train de faire un musellement et on va tout droit vers de nouvelles crises ».
Sur sa page facebook, l'ambassade des Etats -Unis à Madagascar a fait part de cette visite des parlementaires. « Aujourd'hui, le Chargé d'affaires par intérim Stuart Wilson a rencontré plusieurs membres de TIM, MAPAR, MMM et des députés indépendants pour discuter de plusieurs sujets liés aux élections 2018. Le Chargé d'affaires a écouté les préoccupations des députés et a réitéré le soutien total de l'Ambassade des Etats-Unis pour une élection présidentielle libre, juste, inclusive et transparente », pouvait - on lire. Une déclaration qui corrobore la position américaine s'opposant à toute exclusion de candidats lors des prochaines élections.
Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff