Publié dans Politique

Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !

Publié le vendredi, 18 mai 2018

Un lapsus révélateur. Le service communication de la Présidence de la République a encore fait un buzz négatif sur les réseaux sociaux hier. « Les avocats du Président de la République Hery Rajaonarimampianina, accompagnés par 79 députés et 85 sénateurs, sont venus le matin du  18 mai 2018, déposer le Mémoire en défense du Président Rajaonarimampianina auprès de la Haute Cour Constitutionnelle à Ambohidahy, en réponse à la requête en déchéance du Chef de l’Etat déposée par les 73 députés de l’opposition », peut – on lire dans un communiqué publié par la Présidence de la République hier. En lisant le document, l’on s’aperçoit vite de l’erreur monumentale commise, c’est-à-dire le nombre de 85 sénateurs alors que le nombre total de députés est de 63 dont 3 non HVM (deux MAPAR et un TIM).

Une bourde décriée par les internautes qui n’ont pas hésité à pointer du doigt « l’habitude du HVM à gonfler les chiffres ».  Ce qui rappelle et explique d’ailleurs le décompte effectué lors de l’adoption des lois électorales. Ce n’est qu’après plusieurs heures de critiques que la Présidence s’est décidée à rectifier son erreur en soulignant que « le mémoire en défense est soutenu par 79 députés et 58 sénateurs ». À y voir de plus près, l’on s’interroge s’ils étaient effectivement au nombre de 58. Normalement, outre les 3 sénateurs issus d’autres formations politiques, ceux du HVM sont au nombre de 60 dont 58 présents. Pourtant, l’on a pu noter l’absence d’Honoré Rakotomanana, du président de la Chambre haute, Rivo Rakotovao, ainsi que de l’ancien Premier ministre Kolo Roger. Or, ils étaient encore 58 sénateurs !

Il va sans dire du nombre de 79 députés du camp présidentiel contre 73 députés pour le changement. Cela fait un total de 152 députés alors que le nombre total des parlementaires est de 151. Le compte est loin d’être bon puisque des députés décédés n’ont pas encore été remplacés.

S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff