Publié dans Politique

Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !

Publié le mardi, 22 mai 2018

Une foule immense a rempli le parvis de l'Hôtel de ville Analakely et ses environs, samedi dernier. Le rassemblement précédé d'un grand carnaval qui partait de la Gare Soarano a connu un nouveau souffle, un mois après. Un grand nombre de partisans ont répondu à l'appel des députés pour le changement pour un « adieu au régime Rajaonarimampianina ». Les 73 députés ont continué leur interpellation à l'endroit des membres de la Haute Cour Constitutionnelle pour prononcer dans un délai immédiat la déchéance du Président de la République. Sans oublier la fameuse formule « Miala Rajao » devenue culte et qui a résonné tout le long de la journée.

Les discours des parlementaires et les témoignages de fonctionnaires ont été ponctués par des animations effectuées par plusieurs artistes dont Raboussa, Farah Jones et Rossy. Lors de la prise de parole, celle de Hanitra Razafimanantsoa a particulièrement donné le ton sur la suite du mouvement. Cette parlementaire a appelé à la mise en place d' « Andrimasompokonolona » (Comité de vigilance) dans les fokontany tout en affirmant que les fonctionnaires n'obéiront désormais qu'aux directives qui viennent de la place du 13 mai. Elle a également annoncé des prochaines actions qui consisteront à « transformer les ministères et autres institutions de zones rouges pour les membres du régime HVM ».

Une journée de tapage

Malgré l'annonce par les députés mêmes de la fin du mouvement la semaine dernière, l'attente du verdict des juges constitutionnels du côté d'Ambohidahy entraînera, a priori, une prolongation. Du coup, un nouveau rendez - vous est donné à partir de ce jour, au même endroit, devant le parvis de l'Hôtel de ville. Selon les députés, une nouvelle série de déballages concernant les magouilles dans les ministères est à l'ordre du jour. Des témoignages de fonctionnaires dans ce sens sont attendus. Demain sera également particulier puisque la population malgache est appelée à exprimer haut et fort son ras-le-bol à l'endroit du régime Rajaonarimampianina. Une journée de tapage est programmée et durant laquelle les sons de cloche, les klaxons, le sifflet, bruits de couvercle de marmite, etc. vont servir de moyens de pression pour demander la démission du locataire d'Iavoloha.

Sandra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff