Publié dans Politique

Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi

Publié le jeudi, 24 mai 2018

Encore des millions d’ariary à dépenser ? Malgré la série de bourdes, suivie d’humiliations, commise par les membres du régime HVM, les hommes en cravate bleue persistent dans leur erreur. Ainsi, dans un rassemblement prévu par les parlementaires pro – régime ce samedi au coliseum d’Antsonjombe pour un présumé « rapport à la population », il est certain que l’argent coulera encore à flot. D’autant plus que l’annonce publicitaire sur le sujet évoquait la venue de plus d’un millier de maires. Il n’est plus à rappeler que lors d’autres évènements – même le traditionnel défilé militaire du 26 juin à Mahamasina – le HVM n’a pas lésiné sur les moyens … financiers pour donner l’impression d’avoir une cote de popularité élevée.  Selon des sources bien informées, une réunion secrète des députés et sénateurs pro – régime s’est tenue hier à l’Assemblée nationale de Tsimbazaza. Jointe par téléphone, une source au sein de la Chambre basse confie avoir entendu parler de cette réunion. « Effectivement, entre les réunions, il y a eu des allers et venues de députés », confie notre source qui ne dément pas la présence de sénateurs sur les lieux.

 

 Un « budget » spécial 

 Hier à midi, les membres du Bureau permanent ont tenu une réunion suivie de la conférence des présidents dans le cadre de la session ordinaire du Parlement. Entre temps, les parlementaires pro – régime se sont donc faufilés pour se réunir avec leurs homologues de la Chambre haute. Le rassemblement de ce samedi aurait été à l’ordre du jour.  Ainsi, les parlementaires sont appelés à faire venir le maximum de personnes issues de leurs localités respectives de même que les maires. L’objectif : réunir le maximum de personnes pour remplir la grande place d’Antsonjombe dont la capacité d’accueil est de 50 000 personnes. En faisant un compte très simple, à raison de 60 000 ariary par personne par exemple (frais de déplacement, gite et couvert), le régime devra donc débloquer 60 millions d’ariary rien que pour faire venir les  1000 maires. Sans parler des cachets des artistes et d’autres sommes à débourser pour faire venir les membres de l’assistance.  Toutes les dépenses seraient donc prises en charge à savoir le déplacement, l’hébergement et la nourriture, entre autres.  Comble du comble, certains députés auraient même soulevé la nécessité d’un budget parlementaire pour cette occasion. Une information qui devrait faire pâlir de colère les contribuables qui sont les grands perdants dans cette énième manœuvre du HVM pour rester au  pouvoir … à n’importe quel prix !

S.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Permis biométrique - Mahafaly Olivier doit répondre de l’arnaque du siècle
  • Calendrier électoral - Le Premier ministre entretient le flou
  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »

Editorial

  • Problème d'éthique !
    En 15 +2 jours de la nomination du Premier ministre de consensus (PMC), la situation politique malagasy n'a rien évolué. Nommé le 4 juin 2018, Ntsay Christian n'est pas encore sorti de l'auberge. En dix jours d'existence, le Gouvernement tente, tant bien que mal, de démarrer.Sur la Place du 13 mai, la tension ne baisse pas.

A bout portant

AutoDiff