Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Tournée IEM à Mahanoro - Les Tangalamena remettent la clé à Andry Rajoelina

Publié le mercredi, 04 juillet 2018

Dernière ligne droite pour la tournée de l'ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, dans la partie Est de l'île. Hier, ce fut au tour de la population de Mahanoro d'accueillir l'ancien homme fort du régime transitoire. Comme il fallait s'y attendre, le stade municipal de Mahanoro fut comble. Parmi l'assistance figurait également les députés élus à Toamasina I et II, Moramanga, Vavatenina, Mahanoro ainsi que la députée de Mahajanga et non moins secrétaire nationale du MAPAR, Ninah et le député Rossy.

Durant la série de discours, un représentant du TGV - MAPAR n'a pas manqué de rappeler la dernière visite d'Andry Rajoelina dans le district il y 4 ans de cela, c'est-à-dire pendant le régime transitoire. « Merci de ne pas avoir oublié Mahanoro parmi les districts que vous avez visités et nous serons toujours derrière vous quoi que vous entrepreniez ».
Le député de Mahanoro a, pour sa part, évoqué les nombreux problèmes des habitants dont le piteux état de la route, la pauvreté d'une grande partie de la population malgré la richesse en produits naturels, la condition précaire des enseignants.
« Ces gens ont parcouru 70 km rien que pour vous rencontrer », a - t - il précisé à l'endroit du président de l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar.
Geste hautement symbolique
Par la suite, Andry Rajoelina s'est vu remettre une clé géante par les Tangalamena et les députés. Un geste simple mais hautement symbolique qui conforte le leader du MAPAR dans ses éventuelles ambitions présidentielles. D'ailleurs, la candidature du président de l'IEM pour la course à la magistrature suprême a été réclamée pour la énième fois. « Président, ouvrez la voie vers le développement, nous vous faisons entièrement confiance », ont - ils déclaré.
Dans son allocution, Andry Rajoelina a, d'emblée, réitéré l'amour réciproque qu'il partage avec la population de Mahanoro. « Vous m'avez confié la clé. Cette même clé servira à sauver Madagascar et à apporter des solutions pour le développement », a-t-il affirmé. Il a rappelé les raisons de son silence pendant ces 4 dernières années et son retour sur la scène politique qui est motivé par le désir de prendre des responsabilités vis-à-vis du pays. Et de soutenir que
« j'ai entendu vos appels de détresse et je tiens à vous encourager : ne perdez pas espoir. Même si nous sommes encore dans la misère et
l'obscurité, la lumière et le développement viendront bientôt ». Un message d'espoir qu'il a tenu à envoyer à l'attention des jeunes, des parents qui sont venus de très loin pour se confier et adresser des doléances. L'ex - président de la Transition a martelé que l'IEM constitue l'unique issue pour sauver le pays.
La Rédaction

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff