Publié dans Politique

Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

Publié le mercredi, 03 octobre 2018

Les magouilles continuent ! Outre les feux de brousse qui détruisent la couverture forestière du Vakinankaratra, les trafiquants de bois précieux font également  des ravages. Deux proches de l'ex - Président Hery Rajaonarimampianina seraient même impliquées dans ce genre de pratique illicite. A preuve, un gros véhicule immatriculé 6577 TN rempli d'environ 448 bois de palissandre et 400 pins fraîchement coupés a été pris sur le fait, samedi dernier, à Tsinjoarivo Ambatolampy. Les bois en question sont issus d'une aire protégée à Ambalaomby Anosibe An'ala. Deux femmes réputées dans le commerce illégal de bois seraient les cerveaux de l'opération. Elles sont de mèche avec des responsables au sein des Vondron'Olona Ifotony (VOI) à Anosibe An'ala. 

Les bois ont d'ailleurs été appréhendés dans le dépôt de cette proche de Hery Rajaonarimampianina.  Des marchandises dépourvues d'autorisation, de laisser - passer et de convention d'exploitation, bien sûr, donc complètement illégales. Dans leur circuit, les trafiquants empruntent l'axe partant d'Anosibe An'ala jusqu'à Moramanga, en passant par Alatsinainy Bakaro et Andramasina, puis Ambatafotsy pour parvenir finalement à Antananarivo.

Pressions 

D'après des sources bien informées, les conducteurs des véhicules transportant les bois illicites font l'objet de pressions afin de ne pas révéler les noms de leurs commanditaires, aussi bien les fournisseurs que les acheteurs de ces bois précieux. Après cette interpellation de samedi, l'affaire est actuellement entre les mains des autorités. Reste à savoir si les vrais coupables dans l'histoire feront effectivement l'objet de sanctions comme il se doit. Le trafic de ressources naturelles et la corruption, de surcroit commis par des proches de hautes personnalités étatiques, dont des fléaux qui fragilisent le système malagasy.

Rappelons que suite au maintien de l'embargo sur l'exportation des bois précieux de Madagascar décidé par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d'extinction), un décret portant interdiction de la coupe et d'exploitation des bois précieux incluant le palissandre est entré en vigueur depuis le 07 décembre 2016.

La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff