Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Résultats officieux de l’élection présidentielle 2018 - Rajoelina devant dans les 5 provinces et au coude-à-coude avec Ravalomanana à Antananarivo

Publié le mercredi, 07 novembre 2018

Les yeux sont rivés sur la Grande île. Après un mois d'une longue campagne, les Malgaches ont tranché. Presque 10 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes hier pour le premier tour de l'élection présidentielle.  L'analyse des premiers résultats partiels contenus dans les procès-verbaux après la clôture des opérations électorales qui ont été relayées par des sources sûres, permet de remarquer que le candidat Andry Rajoelina arriverait déjà en tête dans cinq provinces, à savoir Diego, Mahajanga, Toamasina, Fianarantsoa et Toliara. Le président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar et Marc Ravalomanana seraient en revanche au coude-à-coude, dans les votes, à Antananarivo, une région réputée être un fief de ce dernier, qui est le candidat du Tiako i Madagasikara.

De tels résultats laissent entrapercevoir la possibilité pour le candidat du TGV de remporter une majorité absolue des voix au premier tour. Le très fameux « Premier tour dia vita » scandé par la population lors des meetings du candidat numéro 13 pourrait se matérialiser, si les tendances se confirment. La proclamation des résultats provisoires du premier tour, qui s’est déroulé hier, est en tout cas attendue dans douze jours environ. Hier, dès la clôture du scrutin, l’on a procédé au dépouillement. Les présidents de bureaux de vote ont cinq jours, au plus, pour transmettre les plis électoraux (Procès verbaux, etc…) auprès des Sections de réception des matériels de vote (SRMV)  sises dans les chefs-lieux de Districts, soit le 12 novembre. Un transfert qui peut se faire à dos d’homme, à pied, en pirogue, en auto… Les SRMV ont jusqu’au 13 novembre ou 24 heures après la réception du dernier pli pour transmettre tous les documents ayant servi aux opérations électorales à la CENI. Par voie terrestre, ou plus probablement par voie héliportée ou par vol régulier. L’organe électoral a alors sept (7) jours, au plus tard, pour proclamer les résultats provisoires du 1er tour par la CENI, soit possiblement le 20 novembre, soit donc dans 12 jours.  Les résultats officieux laissent entendre qu’Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana se partageraient donc à eux deux seuls,  l’ensemble des ex-provinces malgaches. Hery Rajaonarimampianina, le Président sortant, présenté par le Hery vaovao ho an’i Madagasikara et le Voromahery serait distancé du duo de tête dans les votes. Il est même talonné de près par le pasteur Mailhol, du Gedeona Fandresena ny fahantrana eto Madagasikara. Les deux anciens Premiers ministres Jean Ravelonarivo et Olivier Mahafaly Solonandrasana n’arriveraient en tête que dans quelques localités. 

La Haute Cour constitutionnelle procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de la publication des résultats provisoires par la CENI. Une publication qui devrait avoir lieu au plus tard donc le 28 novembre. La CENI a annoncé qu’elle publiera des tendances progressivement après le scrutin.  Hier, jusqu’à minuit, aucun résultat provisoire n’a été rendu public par cet organe. Dans le cas où aucun candidat n’obtient les 50 % de voix, un second tour aura lieu le 19 décembre 2018.

  La Rédaction

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff