Publié dans Politique

Résultats officieux de l’élection présidentielle 2018 - Rajoelina devant dans les 5 provinces et au coude-à-coude avec Ravalomanana à Antananarivo

Publié le mercredi, 07 novembre 2018

Les yeux sont rivés sur la Grande île. Après un mois d'une longue campagne, les Malgaches ont tranché. Presque 10 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes hier pour le premier tour de l'élection présidentielle.  L'analyse des premiers résultats partiels contenus dans les procès-verbaux après la clôture des opérations électorales qui ont été relayées par des sources sûres, permet de remarquer que le candidat Andry Rajoelina arriverait déjà en tête dans cinq provinces, à savoir Diego, Mahajanga, Toamasina, Fianarantsoa et Toliara. Le président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar et Marc Ravalomanana seraient en revanche au coude-à-coude, dans les votes, à Antananarivo, une région réputée être un fief de ce dernier, qui est le candidat du Tiako i Madagasikara.

De tels résultats laissent entrapercevoir la possibilité pour le candidat du TGV de remporter une majorité absolue des voix au premier tour. Le très fameux « Premier tour dia vita » scandé par la population lors des meetings du candidat numéro 13 pourrait se matérialiser, si les tendances se confirment. La proclamation des résultats provisoires du premier tour, qui s’est déroulé hier, est en tout cas attendue dans douze jours environ. Hier, dès la clôture du scrutin, l’on a procédé au dépouillement. Les présidents de bureaux de vote ont cinq jours, au plus, pour transmettre les plis électoraux (Procès verbaux, etc…) auprès des Sections de réception des matériels de vote (SRMV)  sises dans les chefs-lieux de Districts, soit le 12 novembre. Un transfert qui peut se faire à dos d’homme, à pied, en pirogue, en auto… Les SRMV ont jusqu’au 13 novembre ou 24 heures après la réception du dernier pli pour transmettre tous les documents ayant servi aux opérations électorales à la CENI. Par voie terrestre, ou plus probablement par voie héliportée ou par vol régulier. L’organe électoral a alors sept (7) jours, au plus tard, pour proclamer les résultats provisoires du 1er tour par la CENI, soit possiblement le 20 novembre, soit donc dans 12 jours.  Les résultats officieux laissent entendre qu’Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana se partageraient donc à eux deux seuls,  l’ensemble des ex-provinces malgaches. Hery Rajaonarimampianina, le Président sortant, présenté par le Hery vaovao ho an’i Madagasikara et le Voromahery serait distancé du duo de tête dans les votes. Il est même talonné de près par le pasteur Mailhol, du Gedeona Fandresena ny fahantrana eto Madagasikara. Les deux anciens Premiers ministres Jean Ravelonarivo et Olivier Mahafaly Solonandrasana n’arriveraient en tête que dans quelques localités. 

La Haute Cour constitutionnelle procède à la proclamation officielle des résultats définitifs dans un délai de neuf (9) jours à partir de la date de la publication des résultats provisoires par la CENI. Une publication qui devrait avoir lieu au plus tard donc le 28 novembre. La CENI a annoncé qu’elle publiera des tendances progressivement après le scrutin.  Hier, jusqu’à minuit, aucun résultat provisoire n’a été rendu public par cet organe. Dans le cas où aucun candidat n’obtient les 50 % de voix, un second tour aura lieu le 19 décembre 2018.

  La Rédaction

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff