Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Publié le lundi, 12 novembre 2018

Des Ampanjaka de Farafangana, dont le principal concerné, balayent d’un revers de la main les accusations selon lesquelles l’un d’entre eux aurait touché une somme d’argent versée par le candidat dans le cadre de la campagne électorale.


Des notables de Farafangana estiment que les informations qui circulent à leur sujet sont des “allégations mensongères”. “Si j’avais reçu la somme que l’on me reproche d’avoir perçue, croyez- vous que je quémanderai encore de l’argent à mes enfants pour mes soins? Je n’ai encore jamais vu la couleur d’un tel argent”, a fait savoir  Rainizanadahy Soubielline (dit Tadatsy), un Ampanjaka Antefasy Farafangana, hier dans une interview rapportée par sur les médias nationaux. En fin de semaine dernière, le roi local Tadatsy des Antefasy à Farafangana region Atsimo-Andrefana ainsi que le roi de Vangaindrano, Eliandre ont été “accusés” par la Mission d’observation électorale de l’Union européenne dans son rapport préliminaire, d’avoir reçu de la part du candidat Andry Rajoelina des sommes respectives de 12 millions d’ariary et de 6 millions d’ariary.
Une information relayée promptement par une certaine presse locale et reprise en boucle, sur les réseaux sociaux notamment, par les adversaires du candidat Andry Rajoelina pour tenter de ternir l’image de celui-ci. Des déclarations non prouvées jusqu’ici. “Cet Ampanjaka n’était même pas sur place. Il était avec nous ici, comment il aurait pu assister au meeting de ce candidat”, renchérit un proche de Tadatsy. Dans sa déclaration, ce dernier affirme qu’il se réserve le droit de porter plainte devant les tribunaux, si ces rumeurs continuent d’être diffusées car il s’agit de fausses informations.

Rajoelina interpelle l’UE

Une rencontre entre le candidat Andry Rajoelina et les responsables au sein de l’Union européenne a eu lieu hier dans l’après- midi. Aucune information n’a filtré sur la teneur des discussions entre les deux parties. Il est cependant sûr que la question de ces accusations gratuites a été abordée. D’ailleurs, le candidat du Tanora malaGasy Vonona a envoyé une lettre à l’Ambassadeur de l’Union européenne à Madagascar, Giovanni Di Girolamo pour démentir également ce qu’il considère comme « une allégation » portant atteinte à son intégrité ». « Je réfute catégoriquement cette allégation. Je n’ai jamais offert une telle somme d’argent au Roi Tadatsy lors de ma campagne. Il n’a jamais assisté à aucun de mes meetings et je ne l’ai jamais rencontré », affirme dans sa missive, le président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. S’insurgeant contre de telles fausses informations, résultant « sans doute d’une manipulation politique » et nuisant à sa réputation en pleine période électorale, le candidat numéro 13 de demander ainsi à la délégation de l’UE à Madagascar de publier un démenti officiel à cette information.
Ce n’est pas la première fois que des rumeurs sont colportées de la sorte. Le camp Ravalomanana avait accusé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’avoir reçu une forte somme d’argent de la part d’un candidat, sans pourtant avoir avancé des preuves de ses affirmations. Ce à quoi le président de la CENI a répondu samedi par :  « Nous invitons toutes ces personnes à apporter des preuves puisqu’il est très grave de porter de telles accusations, sans preuve, contre la CENI ».
L.R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff