Publié dans Politique

Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix

Publié le jeudi, 15 novembre 2018

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) par le biais de son vice -président Thierry Rakotonarivo soutient mordicus qu’il n’y a pas eu de trucages des résultats de l’élection présidentielle malagasy. Des preuves flagrantes de manipulation de voix au détriment du candidat Andry Rajoelina viennent toutefois contredire le responsable de l’organe chargé de l’organisation des élections. Les résultats publiés par la CENI comportent en effet de nombreuses incohérences. Tel est par exemple le cas des résultats émanant de la Section de recensement des matériels de votes (SRMV) de Fianarantsoa I et repris par Alarobia. 93.952 électeurs ont été inscrits dans cette circonscription électorale, pour 43.313 votants et 2.792 bulletins nuls et blancs, d’après les résultats compilés des 159 bureaux de vote du District de Fianarantsoa I.  Les suffrages exprimés seraient de 42.033. ll faut noter d’emblée que le nombre de votants, et celui des suffrages exprimés ne concorde pas. En enlevant les bulletins nuls et blancs, les suffrages exprimés devraient être de 40.517 voix. En clair, 1.516 voix en plus, tombés du ciel, se sont donc rajoutés aux suffrages exprimés, soit 4% de plus.



Dispatchs de voix

Deuxième chose, ces voix ont été dispatchées pour plusieurs candidats. Au lieu de 258 voix, le  candidat n° 11 a obtenu 397 voix, soit 139 en plus. Pareil pour le candidat  n° 12 Hery Rajaonarimampianina qui, au lieu d’avoir 1.361 voix, a obtenu  1.820 voix, soit 459 voix en plus. Et ainsi de suite. Les candidats n°14, n°19, n°24, n°26 et n°27 ont vu le nombre de suffrages en leur faveur augmenter.   Troisième remarque,  seul le candidat Andry Rajoelina a vu une partie de ses voix grignotée. En effet, 974 voix ont été ôtées du compte du candidat Andry Rajoelina. Les Procès verbaux en possession du Quartier général du candidat numéro 13 indiquent en effet que le leader de l’IEM a obtenu 26.209 voix tandis que les chiffres obtenus auprès de la CENI indiquent que le candidat du TGV a obtenu 25.235.  Au bout du compte, le comptage fait perdre 4,65% des voix obtenues à Andry Rajoelina. 25.235 voix ont été comptabilisés au lieu de 26 209 soit 60,03% au lieu de 64,68%. Ce scénario se répète dans  d’autres Districts. A Mananjary notamment, le nombre de votants, le total des bulletins nuls et blancs ne concorde également pas avec les suffrages exprimés. Au final, l’addition est sévère pour le candidat Andry Rajoelina.

Célérité douteuse

De son côté, la CENI accélère la publication des résultats. Elle va prononcer les résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle, dans les prochaines heures, au plus tard dimanche, selon son vice-président. Une célérité qui suscite les questionnements. La CENI a jusqu’à mardi prochain pour
la publication de ces  résultats.  En même temps pourtant, « au nom de la transparence », la CENI a invité les candidats à la confrontation des procès-verbaux avant la publication des résultats provisoires. Tel l’appel à une kermesse, l’invitation à cette confrontation a été lancée sur les ondes d’une radio privée de la Capitale deux heures seulement avant l’heure prévue. Raison pour laquelle aucun des 36 candidats à l’élection présidentielle n’a sans doute répondu à l’appel.  Durant la séance de  « confrontation », en tout cas, le vice-président de la CENI a fait valoir la transparence de son organe. Toutefois, force est de constater qu’aucun document ni chiffre n’a été dévoilé à la presse présente sur place hier… Notons que les représentants d’Andry Rajoelina sont revenus à Alarobia hier pour redemander à cette dernière, au nom de la transparence, d’obtenir des données traitées par la CENI, et ce, en tant  que membre de la formation non permanente  cet organe…
La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff