Publié dans Politique

Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens

Publié le jeudi, 15 novembre 2018

« Une affirmation gratuite » ! C’est ainsi que le candidat à l’élection présidentielle, Orlando Robimanana a qualifié certains passages du rapport préliminaire publiés par les observateurs électoraux de l’Union européenne à Madagascar et accusant plusieurs candidats, dont lui-même, d’avoir distribué de l’argent pendant la campagne électorale. Ce prétendant à la magistrature suprême et son équipe de campagne sont sortis du silence à travers une déclaration hier et se disent « peinés et choqués » d’avoir distribué de l’argent à Farafangana.

Ils demandent même à la mission européenne de publier les preuves de son affirmation. Selon la déclaration, de telles pratiques vont à l’encontre des valeurs et principes de son parti « Madagasikara : Vina sy fanantenana ».
Par ailleurs, le candidat souligne que la prétendue distribution d’argent affirmée par les missionnaires de l’UE peut être le fruit d’une simple interprétation ou d’un raccourci par rapport à un évènement de propagande à Farafangana. « Les activités se sont résumées à une caravane animée sillonnant la ville, seules ont été payées sur place les dépenses de prestations de 3 bénéficiaires notamment pour la location de pousse – pousse, les frais de carburant de 10 motos, et les prestations d’une association de femmes qui a exécuté des chants et danses folkloriques », précise la déclaration. Ce fut donc l’argent de ces prestations que les observateurs européens ont interprété comme un « achat de voix » selon leurs termes.
Une accusation dont le candidat n°13, Andry Rajoelina et autres concurrents ont également fait l’objet. En tout cas, cette explication remet, une fois de plus, en cause la crédibilité et la pertinence de ce rapport de la mission d’observation européenne.
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff