Publié dans Politique

Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens

Publié le jeudi, 15 novembre 2018

« Une affirmation gratuite » ! C’est ainsi que le candidat à l’élection présidentielle, Orlando Robimanana a qualifié certains passages du rapport préliminaire publiés par les observateurs électoraux de l’Union européenne à Madagascar et accusant plusieurs candidats, dont lui-même, d’avoir distribué de l’argent pendant la campagne électorale. Ce prétendant à la magistrature suprême et son équipe de campagne sont sortis du silence à travers une déclaration hier et se disent « peinés et choqués » d’avoir distribué de l’argent à Farafangana.

Ils demandent même à la mission européenne de publier les preuves de son affirmation. Selon la déclaration, de telles pratiques vont à l’encontre des valeurs et principes de son parti « Madagasikara : Vina sy fanantenana ».
Par ailleurs, le candidat souligne que la prétendue distribution d’argent affirmée par les missionnaires de l’UE peut être le fruit d’une simple interprétation ou d’un raccourci par rapport à un évènement de propagande à Farafangana. « Les activités se sont résumées à une caravane animée sillonnant la ville, seules ont été payées sur place les dépenses de prestations de 3 bénéficiaires notamment pour la location de pousse – pousse, les frais de carburant de 10 motos, et les prestations d’une association de femmes qui a exécuté des chants et danses folkloriques », précise la déclaration. Ce fut donc l’argent de ces prestations que les observateurs européens ont interprété comme un « achat de voix » selon leurs termes.
Une accusation dont le candidat n°13, Andry Rajoelina et autres concurrents ont également fait l’objet. En tout cas, cette explication remet, une fois de plus, en cause la crédibilité et la pertinence de ce rapport de la mission d’observation européenne.
La Rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff