Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

TIM – HVM - Une alliance vouée à l’échec !

Publié le dimanche, 18 novembre 2018

Une assurance mal placée. Alors que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’avait pas encore publié les résultats, le TIM de Marc Ravalomanana s’est montré confiant pour affronter le second tour de la présidentielle. Le candidat n°25 a même déjà entamé une forme de campagne avant l’heure en faisant des apparitions un peu partout y compris dans les régions. Ayant décrié des anomalies dans le dépouillement et le traitement des résultats par la CENI, le camp de l’ancien exilé d’Afrique du Sud est soudainement devenu muet au fur et à mesure que les résultats sont parvenus au siège de l’équipe d’Alarobia. Au lieu d’une proclamation de « premier tour dia vita » au soir même du scrutin, le langage s’est vite transformé en un soudain enthousiasme pour le 2nd tour. Rien de très étonnant. En effet, le camp de l’ancien Président compte sur sa nouvelle alliance avec l’équipe du HVM pour pouvoir récolter des voix. D’ailleurs, les médias pro – HVM ne s’en cachent plus. Les discours et articles d’allégeance  à Marc Ravalomanana ne cessent de faire la Une.


 Illogique
 Une alliance qui est pourtant vouée à l’échec. A moins de procéder à des méthodes douteuses pour obtenir des voix, rien n’assure au TIM le soutien des partisans du HVM. En effet, faut – il rappeler que durant l’élection présidentielle de 2013, ce fut le MAPAR qui a fait élire Hery Rajaonarimampianina. Ce fut ce dernier qui a, par la suite, renié sa famille politique en faisant fi du soutien d’Andry Rajoelina et son équipe.
Nombreux parmi ceux qui se sont alliés à cette cause du MAPAR sont des personnes qui ont été lésées par le régime de Ravalomanana. Malgré la trahison de l’ex – ministre des Finances du régime transitoire,  nombreux partisans du HVM ne pourront jamais faire voter ni voter pour le candidat des « zanak’i Dada ». Cela parait même illogique voire insensé. En plus, étant donné sa nature versatile, le leader du TIM est loin d’être un homme de parole. Malgré l’existence d’un éventuel « deal », rien n’assure que l’ancien président honorera ses engagements. En s’aventurant dans une telle alliance, le camp du TIM au même titre que celui du HVM joue avec le feu. Gare aux erreurs de calcul !
La rédaction

Fil infos

  • Mariage forcé d’une Malagasy en Chine - Une mère et sa fille devant le Parquet
  • Paysage politique malagasy - Disparition des grands partis d’antan
  • Résultats provisoires des législatives - Les « Orange » largement en tête
  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel

Editorial

  • IRMAR en pole position ?
    Nouvelle majorité ! Comme prévu et qu’il fallait s’y attendre, la CENI publiait ce samedi 15 juin sur son site officiel les résultats officiels provisoires des législatives du 27 mai 2019. « Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRMAR), l’ex-IRD, avec 84 sièges remporterait le scrutin. Sauf revirement de la situation opéré du côté de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), l’instance finale de décision officielle, une nouvelle majorité portant le dossard de la couleur Orange s’emparerait de l’Assemblée nationale. L’IRMAR, la nouvelle et légitime appellation de la plate-forme présidentielle dominerait, le conditionnel est de rigueur, jusqu’à la confirmation officielle, la nouvelle configuration politique au Palais de Tsimbazaza. Largement en tête selon les résultats affichés par la CENI, le groupement de partis faisant le « même chemin » avec Rajoelina vers la voie du redressement de la Nation survolerait les débats au sein de l’Assemblée nationale. C’est un bon augure pour le jeune Président dans…

A bout portant

AutoDiff