Publié dans Politique

Ministère de la Sécurité publique - Des défaillances inquiétantes

Publié le dimanche, 02 décembre 2018

« Interdiction d’entrée sur le territoire de la République de Madagascar ». Toute personne frappée de cet objet n’a pas le droit de fouler le sol malagasy, c’est simple et évident. N’empêche des étrangers sujets de cette interdiction se trouvent bel et bien dans le pays et y  circulent librement à la grande surprise générale. C’est le cas notamment d’un certain Hans Dieter Samsel, un ressortissant allemand.  Celui-ci est arrivé à Madagascar en 1998 pour le compte de l’orphelinat Zaza Faly à Betafo (Antsirabe). Mais durant son installation dans la Grande île, il a été accusé à tort ou à raison d’acte de pédophilie. Des accusations qui lui ont valu une expulsion en 2000 puis il est revenu quatre ans plus tard et l’année suivante. C’est seulement lors de son arrestation à Antsirabe dans le courant du mois d’avril 2015 qu’il aurait su qu’il n’avait pas le droit d’entrée à Madagascar. Hans Dieter Samsel a été par la suite incarcéré  pendant huit mois à la prison d’Antsirabe et à sa sortie on lui a notifié de nouveau une expulsion du territoire. Mais elle n’a pas été suivie d’effet dans la mesure où le ressortissant allemand avec une affaire de pédophilie pendante à la Justice malagasy était frappée d’une interdiction…de sortie du territoire( IST).

La Justice l’a acquitté au bénéfice de doute.  Après huit années de séjour à Madagascar,  Hans Dieter Samsel est parti à l’étranger au mois de mars de l’année en cours pour un traitement médical. Entre-temps, une note signée par Mahafaly Solonandrasana, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, et dont les services de la Police à savoir celui de l’air et des frontières ont été les destinataires, informe que cet Allemand de 71 ans est interdit d’entrée à  Madagascar. Mais par magie, celui-ci a pu entrer sans encombre dans le pays le 17 juin 2018 et s’y trouve encore. Actuellement, il a déposé une demande de visa auprès du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. L’Allemand circule avec son récépissé, un droit absolu des demandeurs de renouvellement de visa de séjour en attendant la réponse des autorités compétentes. Des sources auprès du ministère de l’Intérieur avancent que ce département aurait refusé la demande déposée par Hans Dieter Samsel. En principe, il devra d’ici peu quitter le pays à moins que ce soit déjà fait. Par ailleurs, ce département de la Sécurité publique a été récemment  pointé du doigt au dernier concours élèves commissaires. L’élimination de certains candidats, méritants pourtant, relève en effet d’une pure imagination frisant le ridicule. Des candidats en bonne santé et ayant passé avec brio toutes les épreuves, écrites et physiques, ont été déclarés atteint de… strabisme. Une invention qui leur a valu une élimination en dépit de leur moyenne qui les place parmi les cinq premiers du concours.
La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md

La Une

Editorial

  • Vaine polémique !
    Faux débat. Fausse piste de discussion. Vraies-fausses peaux de banane par ici. Rumeurs fantaisistes par-là. Et on se moque du vrai débat. On omet les choses sérieuses et les vraies priorités. Or, la situation apocalyptique au fond de laquelle le pays se trouve coincé exige la recherche urgente d'une issue. Loin d'être un banal palliatif, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM) se positionne en vrai remède très efficace et à … effet immédiat.

A bout portant

AutoDiff