Publié dans Politique

Campagne d’Andry Rajoelina - Un culte à l’ilot de la Vierge pour débuter

Publié le mardi, 04 décembre 2018

La campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle à Madagascar a été lancée hier. Cette campagne ira jusqu’au 17 décembre prochain et les scrutins interviendront le 19 décembre. A l’instar de ce qu’il a fait lors de l‘ouverture de la campagne pour le premier tour, Andry Rajoelina a de nouveau débuté sa campagne par un culte œcuménique qui a été organisé à la Chapelle Sainte Marie Reine de Madagascar située sur l’ilot de la Vierge dans la Commune rurale d’Ampefy, à une centaine de kilomètres à l’ouest de la Capitale. Un lieu symbolique car, pour beaucoup, cet endroit est considéré comme étant le centre de Madagascar.

Ce culte a été l’occasion pour Andry Rajoelina, son épouse Mialy Rajoelina ainsi que quelques partisans de la Région de se ressourcer en prévision des quinze prochains jours durant lesquels le candidat du Tanora malaGasy Vonona (TGV) prévoit de sillonner de nouveau tout le pays. Devant la statue de Sainte Marie, le candidat numéro 13 a reçu à cette occasion les bénédictions des prêtres des diocèses de Miarinarivo. En tout cas, les partisans, toutes confessions confondues, se sont également unis pour recommander à Dieu la campagne électorale du candidat numéro 13 pour obtenir la victoire finale le 19 décembre 2018. Au cours du culte, le cantique catholique « Nifidy ahy ny tompo » a été choisi par les prélats catholiques. Une chanson qui a reçu un écho auprès d’Andry Rajoelina  et a réitéré sa volonté de sauver Madagascar.  « Je suis mu par l’amour pour effectuer la mission qui m’a été assignée par le peuple malagasy et par Jésus Christ », a-t-il dit.

S’en sont suivis les premiers meetings dans les Communes d’Ampefy, d’Ampary, d’Analavory et de Soavinandriana. « Les nombreux obstacles et les détournements de nos voix, ne nous ont pas empêchés d’arriver premier », dit-il devant les partisans à Ampefy, venus nombreux comme lors des meetings du premier tour. A Ampary, à Analavory et Soavinandriana, il a écouté les doléances de la population locale relatives notamment à l’agriculture, à l’éducation et au manque d’infrastructures. Dans cette région connue pour son agriculture, Andry Rajoelina s’est engagé à la construction d’une usine de production d’engrais.  Dans l’après-midi, il s’est rendu dans le District d’Antananarivo Atsimondrano. A Itaosy Bemasoandro et à Tongarivo Tanjombato, deux endroits où il a obtenu de très bons scores lors du premier tour, une foule  compacte est venue à la rencontre du leader de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Pour Itaosy en particulier, il s’est engagé à construire des infrastructures pour le désengorgement des voies d’accès à cette localité.

A travers ces meetings d’hier, un message principal a été adressé par le leader du TGV. « Aidez-moi pour que je puisse vous aider en retour », dit le pôle-man dans la course à l’accession à la magistrature suprême. Et ce, en venant voter nombreux le 19 décembre et surtout en convaincant les indécis à voter en faveur d’un candidat jeune, patriote et loin d’être « retraité ».

La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Visite du Président Rajoelina à Toamasina - L’excès de zèle du préfet fait jaser !
  • Nécrologie - Manandafy, le bouillant politicien n’est plus
  • Parc industriel à Moramanga - « Je ne reculerai pas pour l’intérêt de la Nation », dixit Andry Rajoelina
  • Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député
  • Jardin d’Antaninarenina - Vendu à des fantômes !
  • Gouvernement - Ntsay Christian Deux ministres obligés de démissionner
  • Crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines - Psychose à Madagascar
  • Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina
  • Jaovita Hortense Florette - « Sans la débrouillardise féminine, la population malagasy n’aurait pu vivre normalement »
  • Suspicions de détournement - Deux anciens ministres auditionnés au BIANCO

La Une

Editorial

  • Assainissement et non règlements de comptes !
    La traque des auteurs de magouilles continue et s’intensifie même. Les interceptions s’amplifient et ne font aucune distinction ni un « deux poids, deux mesures ». Tous les anciens dignitaires ayant commis des malversations (conseillers spéciaux, ministres, Dg ou autres, des opérateurs économiques, ...) passent à la trappe. Les mesures de rétorsion contre toutes les formes d’exaction portant atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation sont diversement appréciées auprès de l’opinion et de certaine classe politique. Pour les « ennemis » du régime, en place, il ne s’agit ni moins ni plus que de vilains actes de règlements de comptes. Les principales cibles étant, pensent-ils, les anciens dignitaires du pays. Selon les commentaires véhiculés à travers certains quotidiens de la place et par réseaux sociaux interposés, la nouvelle équipe dirigée par Andry Rajoelina  s’acharne, sans ménagement, contre les membres influents de l’ancienne équipe au pouvoir, et cela, pour leur rendre la monnaie de la…

A bout portant

AutoDiff