Publié dans Politique

Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana

Publié le lundi, 10 décembre 2018

Au lendemain d’un débat présidentiel musclé durant lequel Andry Rajoelina a clairement pris le dessus, le candidat du « Tanora Malagasy Vonona » est d’attaque pour entamer la 2ème semaine de la campagne électorale en vue du 2nd tour. Hier, le candidat n°13 a poursuivi son périple dans la région Vakinankaratra en débutant par Faratsiho. Une foule en liesse a répondu présent au stade KAPJI pour accueillir le couple Rajoelina. D’emblée, l’ancien président de la Transition a réitéré ses remerciements à l’endroit des électeurs qui ont voté en sa faveur tout en sollicitant leur soutien pour le scrutin du 19 décembre.  Il a rappelé son projet de lutte contre l’insécurité, dont le vol de bovidé en l’occurrence, et dans lequel il propose l’installation de puce électronique à l’intérieur des bovidés ainsi que l’achat d’hélicoptères. Il s’est particulièrement adressé aux enseignants FRAM de Faratsiho en vue de leur recrutement en tant que fonctionnaires.


 Projets réalistes
 Le parcours s’est poursuivi à Miandrarivo Faratsiho où le stade de l’Eglise catholique était envahi par une marée orange. Le candidat n°13 a annoncé plusieurs projets touchant directement la vie de la population locale dont la mise en place d’une unité spéciale pour la sécurité, ainsi que l’extension des terrains cultivables et l’augmentation des barrages dans le domaine de l’agriculture entre autres. A Vinaninony, toujours dans le district de Faratsiho, le candidat n°13 a fait carton plein auprès de la population. Il a fait part de grands travaux de réhabilitation des routes, l’équipement de matériels aux normes pour l’hôpital de Vinaninony, l’approvisionnement en électricité. Andry Rajoelina a rencontré le même succès à Ambohibary Sambaina où il a promis la création d’emplois à travers la création d’une usine de production d’engrais. Une initiative visant à donner un coup de pouce aux agriculteurs. Face aux problèmes du délestage, le leader de l’initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) a promis d’y remédier et  d’approvisionner la population.
 Témoignages
 La tournée s’est enchaînée à Tsarahonenana, dans le district Antsirabe II, avec la présence du député de Faratsiho et la députée d’Antsirabe II, Nirina Ravelohanta ainsi que plusieurs maires élus dans ce district. La commune d’Ambano, dans le district Antsirabe II n’était pas en reste. La population venue en masse au stade municipal d’Ambano a attendu avec impatience le discours d’Andry Rajoelina. Ce dernier a promis de restituer les terrains qui ont été dérobés aux paysans  qui vont également bénéficier d’un titre vert pour augmenter les surfaces cultivables. A Betafo, à Mahaiza, comme à Ambohimanambola, dans le district de Betafo, le candidat n°13 a réitéré son « Velirano » avec la population pour la réalisation de ses projets. La journée a été clôturée à Mandoto, où un maire a témoigné concernant les problèmes fonciers auxquels la population fait face. Cet élu local a évoqué l’existence de terrains spoliés par Marc Ravalomanana à Amparihy Fenomanana et a demandé la restitution aux propriétaires. Une demande à laquelle Andry Rajoelina a promis de répondre favorablement. Outre les projets en faveur de la population, il a donné des consignes claires pour l’utilisation du bulletin unique. Rendez – vous est donné pour le 19 décembre prochain pour confirmer la victoire du n°13.

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff