Publié dans Politique

Mamy Rajaobelina - “LES CITOYENS MERITENT DE CONNAITRE LA VERITE”

Publié le vendredi, 14 décembre 2018

 Mamy Rajaobelina, Architecte Urbaniste, et son equipe, ont ete choisis en 2008 par la Commune urbaine d’Antananarivo pour conduire les operations techniques du grand projet de conception et de  realisation du nouvel Hotel de ville de la Capitale. En tant que Maitre d’oeuvre, il etait egalement en charge de la coordination administrative et financiere des etudes et des travaux en relation avec les services competents de la Commune urbaine d’Antananarivo sous l’autorite du nouveau Maire Andry Rajoelina, fraichement elu.

D’emblee, en debut de discussion, l’architecte indique que les citoyens meritent de connaitre la verite : “ le Maitre d’oeuvre controle, verifie et valide le cas echeant toutes les depenses liees aux operations de realisation du projet de l’Hotel de ville  sur la base des contrats et des decomptes presentes par tous les prestataires. Par la meme, il voit ainsi avec les services financiers de la Commune l’existence et l’origine des fonds et les rubriques impliquees sur le budget communal.” Il confirme par consequent qu’il n’avait vu “aucune trace de financement par des fonds en provenance des services de la Presidence ni du President Marc Ravalomanana personnellement”.


En revanche, ayant ete en coordination, a partir de l’exercice budgetaire 2009, avec le Ministere de l’Amenagement du Territoire, l’architecte a pu etablir une relation fonctionnelle efficace permettant la facilitation du virement des fonds emanant du Ministere a titre de subvention pour le financement des operations.

Ainsi donc, une autre voix technique et objective, confirme clairement que la Commune urbaine d’Antananarivo avait bel et bien realise l’Hotel de ville de Juin 2008 a Novembre 2010 sur ses propres fonds et avec les seuls appuis du Ministere de l’amenagement du territoire, du couple presidentiel Andry Rajoelina a titre prive et de quelques operateurs economiques de la place.


Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff