Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Andry Rajoelina - Le « Tompon’ny lakile »  bientôt de retour à Iavoloha

Publié le mardi, 25 décembre 2018

Andry Rajoelina est le nouveau Président de la République de Madagascar, normalement. Dans les faits, sa victoire ne sera confirmée que lorsque la publication officielle sera faite par la Commission électorale nationale indépendante et surtout la Haute Cour constitutionnelle.

Sauf renversement extraordinairement douteux de la part de la CENI et la HCC, le candidat du TGV succèdera à l’ancien Président de la République Hery Rajaonarimampianina, élu en 2013 et momentanément remplacé depuis ces derniers mois par le Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao. Un demi-million de voix, c’est en effet l’écart qui sépare désormais Andry Nirina Rajoelina de Marc Ravalomanana, selon les dernières tendances nationales publiées par la CENI. Un chiffre qui a été obtenu après traitement de la quasi-totalité des 24 852 bureaux de vote que compte la Grande-île. Le candidat numéro 13 mène avec 2 549 295 voix soit 55,48% des suffrages exprimés. Un score obtenu grâce à ses larges victoires dans plus d’une quinzaine de regions. Pour Andry Rajoelina, il ne resterait donc plus qu’à attendre l’officialisation de sa victoire, dans un premier temps, par la CENI qui devrait d’ailleurs publier les résultats officiels provisoires du scrutin présidentiel du 19 décembre dernier, demain. Et dans un second temps par la HCC, dont le verdict est attendu assez rapidement également.


Ce serait en tout cas la victoire de l’amour sur les critiques gratuites. Parmi les 36 candidats engagés, le peuple a choisi de remettre les clés du pays entre les mains d’Andry Rajoelina. Durant toutes les étapes de ses différentes tournées, dans le cadre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar ou dans le cadre des campagnes pour le premier et le second tour de l’élection présidentielle, la population avait déjà émis son souhait de voir la clé remise à Rajoelina. Une référence à la grosse clé dorée remise par Andry Rajoelina à son successeur à Iavoloha Hery Rajaonarimampianina, lors de la passation de pouvoir en janvier 2014. Symboliquement, des grosses clés ont d’ailleurs été remises à Andry Rajoelina, par la population, durant ses tournées régionales, dans l’espoir que celui retrouve la tête du pays. Un espoir qui s’est transformé en réalité. L’ancien président de la Transition qui avait quitté Iavoloha sur la pointe des pieds en 2013 va faire son retour par la grande porte, les clés en mains.  
Selon les tendances régionales publiées par la CENI, Andry Rajoelina a obtenu ses meilleurs scores dans la SAVA et l’Analanjirofo. L’autre candidat, Marc Ravalomanana l’a emporté dans quelques régions seulement. Mais là aussi, Andry Rajoelina a obtenu de très bons scores. Ce dernier a d’ailleurs effectué des percées remarquables dans des bastions du Tiako i Madagasikara tels qu’à Ambatondrazaka où, lors du premier tour, le candidat du TGV avait été réduit à jouer des rôles de figuration.

La rédaction

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff