Publié dans Politique

Pro-Ravalomanana à Analakely - Quand les vrais « mpandrava » se révèlent

Publié le vendredi, 04 janvier 2019

« Mpanangana fa tsy mpandrava » (bâtisseurs et non destructeurs) ! Tel fut le slogan démagogique scandé par le candidat Marc Ravalomanana et ses partisans durant tout le long de la campagne électorale. Un slogan qui sonnait surtout comme une forme d’exclusion entre les partisans du candidat n°25 et le n°13. A présent, les prétendus « mpanangana » sont en train de montrer leur vrai visage. Leur dernier fait d’armes, l’entrée de force dans l’enceinte du parvis de l’Hôtel de ville malgré l’interdiction formelle de la Préfecture.

Résultat, presque toute la clôture du parvis a été complètement détruite. Malgré les photos et vidéos à l’appui concernant cette intrusion, les « Zanak’i Dada » spécialistes du mensonge osent encore affirmer que la clôture a été démolie pendant qu’ils prenaient la fuite pour échapper aux Forces de l’ordre. Ce qui est tout à fait contraire à la réalité. En fait, ceux-ci ont tout simplement forcé l’accès pour tenir une manifestation interdite. Le constat est donc sans appel : les vrais « mpandrava » se sont révélés au grand jour.

Pire, ne supportant pas la défaite dans le combat par la voie des urnes, Ravalomanana et sa troupe veulent créer la bagarre jusqu’à rééditer les évènements malheureux de la crise de 2002. Une des pires crises qui ont mis à mal la vie économique et sociale du pays.  A défaut de patriotisme de leur part, la stratégie de la déstabilisation constitue leur principal mot d’ordre. Une stratégie qui risque de ne plus marcher face à un peuple déjà décidé à avancer vers un développement réel. Gare aux égoïstes et aux fauteurs de troubles !

La Rédaction

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff