Publié dans Politique

République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Publié le mercredi, 09 janvier 2019

La Haute Cour constitutionnelle a confirmé, hier, les résultats du deuxième tour de l'élection présidentielle dont le vainqueur est Andry Nirina Rajoelina. L'opposition contestait les résultats. L'ancien plus jeune Chef d’Etat au monde est officiellement élu pour cinq ans. Toutes les requêtes (de l'opposition) ont été rejetées « Est déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, Andry Nirina Rajoelina ». La phrase a été prononcée hier à 17 heures pétantes par le président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa. Une annonce accueillie par les acclamations des partisans du TGV réunis devant le siège de l’institution.  

Par sa décision, la Cour d’Ambohidahy a confirmé, la victoire d’Andry Rajoelina à l'élection présidentielle du 19 décembre 2018, dont l'opposition conteste les résultats. Marc Ravalomanana,  principal rival du Chef de l'Etat, n'a pas apporté la preuve des fraudes qu'il dénonce. Les neuf juges se sont prononcés à l'unanimité. La Cour estime que le requérant n'a pas présenté devant elle de preuves claires, directes et suffisantes des « halatra bevava » alléguées par le comité de soutien de Ravalomanana. L'audience devant la Cour constitutionnelle a été retransmise toute la journée en direct par la télévision nationale. Outre la présence des deux candidats finalistes, à savoir Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, l’audience a vu la présence des plus hauts dignitaires du pays et des représentants de la Communauté internationale.

Le nouveau plus jeune Président de la République en Afrique a officiellement remporté l’élection présidentielle avec 55,66% des suffrages. Son rival du Tiako i Madagasikara Marc Ravalomanana, qui a contesté les résultats, a été crédité de 44,34 % des voix. Il s’agit des mêmes pourcentages que ceux que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait proclamés le 27 décembre dernier lors de la proclamation des résultats provisoires. « Zandry kely » comme le surnomme ses partisans devient ainsi le 13è Chef d’Etat malagasy. A 44 ans, il devient surtout le 7è Président de la République malagasy élu par la voie des urnes en 58 années d’indépendance, après Philibert Tsiranana, Didier Ratsiraka, Zafy Albert, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina. Dix ans après les évènements de 2009 qui l’ont porté au pouvoir, Andry Rajoelina retrouve la tête du pays cette fois-ci par la voix des urnes.

Le nouveau président élu s'est visiblement réjoui de la décision, unanime, rendue par la Cour.  En revanche, le camp de son rival, a accueilli avec une certaine déception le verdict de la Justice. Notons que les deux candidats se sont serrés la main au sortir de l’audience solennelle, marque du respect mutuel entre les deux hommes. L'opposition avait déjà manifesté,  depuis plusieurs jours, dans les rues d’Antananarivo après la publication des résultats provisoires pour contester la victoire du candidat numéro 13. Interdite, la manifestation a souvent viré à l’affrontement avec les Forces de l’ordre. Les observateurs internationaux ont pour la plupart accordé leur onction au déroulement du scrutin.   

Cinq ans après avoir quitté Iavoloha, l’ancien locataire des lieux va faire un retour fracassant par la grande porte. La date à laquelle le Président sortant, Hery Rajaonarimampianina remettra officiellement la clé d’Iavoloha à Andry Rajoelina n’est pas encore connue. La cérémonie d’investiture du TGV au cours d’une cérémonie officielle devrait avoir lieu le 19 janvier prochain.

L.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !
  • Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés
  • Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?
  • Cérémonie d’investiture laïque à Mahamasina - Le président de la HCC persiste et signe
  • République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Editorial

  • Laïcité !
    « Pas de bible, pas de culte ! » Une déclaration choc de Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), autour de la cérémonie d'investiture du samedi 19 janvier à Mahamasina qui créa des vagues auprès de l'opinion. Et pour répondre à ses « détracteurs », le professeur de Droit constitutionnel persiste et signe à ceux ou celles qui veulent l'entendre qu'il s'agit d'une cérémonie républicaine. Pour une fois, le principe de la laïcité de l'Etat, nettement mis en valeur dans cette nouvelle disposition, est respecté. En fait, le président de la HCC n'a fait que remettre les pendules à l'heure !

A bout portant

AutoDiff