Publié dans Politique

République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Publié le mercredi, 09 janvier 2019

La Haute Cour constitutionnelle a confirmé, hier, les résultats du deuxième tour de l'élection présidentielle dont le vainqueur est Andry Nirina Rajoelina. L'opposition contestait les résultats. L'ancien plus jeune Chef d’Etat au monde est officiellement élu pour cinq ans. Toutes les requêtes (de l'opposition) ont été rejetées « Est déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, Andry Nirina Rajoelina ». La phrase a été prononcée hier à 17 heures pétantes par le président de la HCC, Jean Eric Rakotoarisoa. Une annonce accueillie par les acclamations des partisans du TGV réunis devant le siège de l’institution.  

Par sa décision, la Cour d’Ambohidahy a confirmé, la victoire d’Andry Rajoelina à l'élection présidentielle du 19 décembre 2018, dont l'opposition conteste les résultats. Marc Ravalomanana,  principal rival du Chef de l'Etat, n'a pas apporté la preuve des fraudes qu'il dénonce. Les neuf juges se sont prononcés à l'unanimité. La Cour estime que le requérant n'a pas présenté devant elle de preuves claires, directes et suffisantes des « halatra bevava » alléguées par le comité de soutien de Ravalomanana. L'audience devant la Cour constitutionnelle a été retransmise toute la journée en direct par la télévision nationale. Outre la présence des deux candidats finalistes, à savoir Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, l’audience a vu la présence des plus hauts dignitaires du pays et des représentants de la Communauté internationale.

Le nouveau plus jeune Président de la République en Afrique a officiellement remporté l’élection présidentielle avec 55,66% des suffrages. Son rival du Tiako i Madagasikara Marc Ravalomanana, qui a contesté les résultats, a été crédité de 44,34 % des voix. Il s’agit des mêmes pourcentages que ceux que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait proclamés le 27 décembre dernier lors de la proclamation des résultats provisoires. « Zandry kely » comme le surnomme ses partisans devient ainsi le 13è Chef d’Etat malagasy. A 44 ans, il devient surtout le 7è Président de la République malagasy élu par la voie des urnes en 58 années d’indépendance, après Philibert Tsiranana, Didier Ratsiraka, Zafy Albert, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina. Dix ans après les évènements de 2009 qui l’ont porté au pouvoir, Andry Rajoelina retrouve la tête du pays cette fois-ci par la voix des urnes.

Le nouveau président élu s'est visiblement réjoui de la décision, unanime, rendue par la Cour.  En revanche, le camp de son rival, a accueilli avec une certaine déception le verdict de la Justice. Notons que les deux candidats se sont serrés la main au sortir de l’audience solennelle, marque du respect mutuel entre les deux hommes. L'opposition avait déjà manifesté,  depuis plusieurs jours, dans les rues d’Antananarivo après la publication des résultats provisoires pour contester la victoire du candidat numéro 13. Interdite, la manifestation a souvent viré à l’affrontement avec les Forces de l’ordre. Les observateurs internationaux ont pour la plupart accordé leur onction au déroulement du scrutin.   

Cinq ans après avoir quitté Iavoloha, l’ancien locataire des lieux va faire un retour fracassant par la grande porte. La date à laquelle le Président sortant, Hery Rajaonarimampianina remettra officiellement la clé d’Iavoloha à Andry Rajoelina n’est pas encore connue. La cérémonie d’investiture du TGV au cours d’une cérémonie officielle devrait avoir lieu le 19 janvier prochain.

L.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena

La Une

Editorial

  • Le chemin du filet
    Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

A bout portant

AutoDiff