Publié dans Politique

Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

A l’heure actuelle, Madagascar n’a pas un Grand chancelier après le décès d’Etienne Ralitera l’année dernière. C’est effectivement celui-ci qui remettait durant l’investiture au Président les décorations qui vont avec. Il s’agit entre autres de l’écharpe ainsi que le grand cordon.
 Le défunt Etienne Ralitera était rompu à ce genre d’exercice dans la mesure où il était toujours sollicité, de son grade évidemment, depuis Didier Ratsiraka et Zafy Albert. Ravalomanana Marc a choisi pour sa part Rakotoamboa Noel, décédé également l’année dernière et c’est seulement en 2009 qu’Etienne Ralitera, Grand –croix de 1ère classe, a repris le service et ce jusqu’à l’investiture de Hery Rajaonarimampianina en 2014. Cinq ans après, c’est le vide total à la tête de la Chancellerie malagasy étant donné qu’aucune nomination n’a été faite depuis par les dirigeants.

L’intérim est actuellement assuré par le Professeur Lala Rabarioelina, titulaire du Grand-croix de 2e classe de l’ordre national malagasy.  D’après les informations reçues, des 8 membres du Conseil de l’ordre, il ne reste plus que 4. Sauf changement de dernière minute, c’est ainsi au Professeur Lala Rabarioelina que revient l’honneur de décorer le 2e
Président élu de la 4e République à l’investiture de ce samedi.  C’est la Haute Cour constitutionnelle (HCC) qui a le dernier mot sur le déroulement de la cérémonie d’investiture d’Andry Rajoelina et l’identité et la qualité des personnalités qui en prendront part.
 La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff