Publié dans Politique

Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Plusieurs magistrats ont été sanctionnés par le conseil de discipline de l’instance supérieure au sein de la magistrature, a-t-on appris hier de la Garde des sceaux et ministre de la Justice Noro Vololona Harimisa. L’information a été révélée hier en marge de la cérémonie d’ouverture officielle de l’année judiciaire dans la Grande-île. Le conseil de discipline a examiné les dossiers de 10 magistrats accusés de manquement à l’éthique et à la déontologie. D’après la ministre de la Justice, l’audition de deux d’entre eux a été reportée. 8 magistrats ont en revanche été jugés. A la fin de ses délibérations, le Conseil de discipline a mis hors de cause un magistrat. Les 7 autres ont été sanctionnés. La sanction ultime serait tombée pour un membre de cet ordre judiciaire qui aurait été révoqué.


Trois greffiers et une vingtaine d’agents pénitentiaires sont également passés devant le Conseil de discipline. Les autres dossiers seront examinés lors d'une prochaine session dont la date n'a pas été précisée. Le cas de la magistrate Fanirisoa Ernaivo devrait être étudié au cours de cette nouvelle session. Nommée ministre de la Justice en juin 2018, Noro Vololona Harimisa a fait de la lutte contre la corruption la priorité de son mandat. En fin d’année dernière, la ministre de la Justice avait affirmé que tout manquement professionnel ne sera plus désormais toléré dans le sens du rétablissement de la confiance du citoyen envers le système judiciaire, parfois très mal vu en raison des affaires de corruption dont il est entaché, et du respect de l’Etat de droit. C’est pour cette raison notamment que, le concours d’entrée à l’Ecole nationale de la magistrature et de greffe, après avoir été annulé, a été reporté pour cette année. Un nouveau système informatique sera mis en place pour gérer le processus à la place de celui qui aurait été tripoté par beaucoup de personnes. Les irrégularités qui ont généré une profusion de polémiques n’auront plus la chance de se renouveler. Toujours dans le cadre de l’assainissement de la maison, la ministre avait annoncé que des agents pénitentiaires seront radiés s’ils sont trempés dans des cas de corruption avérés. Malgré le sous effectif des agents pénitentiaires, les délinquants seront mis sur la touche pour de bon.
L.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff