Publié dans Politique

Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina

Publié le dimanche, 10 mars 2019

Le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina a quitté le territoire national hier. Accompagné de son épouse Mialy Rajoelina, le Chef d’Etat malagasy a foulé le sol mauricien en début d’après- midi. Invité d'honneur du Président mauricien, Andry Rajoelina assistera aux célébrations du cinquante et unième anniversaire de la fête de l'indépendance de l'île sœur de demain. A son arrivée à l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam, la suite présidentielle a été accueillie par le Premier ministre mauricien, le président du Conseil du District du Grand Port, le Premier ministre adjoint et ministre de l'Energie et des Services publics, le président de l'Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, le leader de l'opposition mauricienne, le secrétaire au Conseil des ministres et Chef de la Fonction publique, la doyenne du Corps diplomatique accrédité à Maurice, l'ambassadeur de Maurice à Madagascar et le Chargé d'affaires de Madagascar à Maurice.  Une cérémonie protocolaire a accueilli le Chef d’Etat malagasy, considéré comme un hôte de marque. Après l'exécution des hymnes nationaux, le Président Andry Rajoelina et le Premier ministre mauricien passent en revue les troupes militaires dépêchées à l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam pour l'occasion. Par ailleurs, 21 coups de canon ont été tirés. L'arrivée du couple présidentiel a même été diffusée en direct sur la télévision nationale mauricienne. Toute une série d'honneurs démontrant l'importance de cette première visite du Président Andry Rajoelina à Maurice.

A trois jours de la célébration de la fête de l'indépendance de l'île soeur, le drapeau malagasy est déployé dans toutes les rues et avenues de toutes les villes mauriciennes.  Après la cérémonie protocolaire, la délégation malagasy dirigée par le couple présidentiel s'est rendue à la State House, Le Réduit pour une visite de courtoisie auprès de SEM Paramasivum Pillay Vyapoory, Président par intérim de la République de Maurice. Une visite marquée par la signature du livre des visiteurs par le numéro Un malagasy, et par la cérémonie de plantation d'un « Bois Dentelle» (Elaeocarpus bojeri) et d'un Baobab venant de Madagascar dans le jardin du Château du Réduit.  Ce jour, le couple présidentiel aura un agenda très chargé avec, entre autres, un entretien avec le Premier ministre, ministre de l'Intérieur, des Communications extérieures et de la « National Développement Unit », et ministre des Finances et du Développement économique, M. Pravind KumarJugnaut; et une visite à Omnicane Factory Area à La Baraque, L'Escalier. Durant le séjour de trois jours du Président malagasy, un accord sur les relations mutuelles entre la Grande île et Maurice sera signé, selon nos confrères mauriciens du Le mauricien. « L’accord constituera un outil important dans la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité financière, dont le blanchiment d’argent. Un protocole d’entente qui vise à favoriser la coopération entre les établissements tertiaires de Madagascar et Maurice sera également ratifié », peut-on lire dans la presse locale.
La rédaction

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff