Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions

Publié le vendredi, 14 juin 2019

Trois camions étaient entrés en de terribles collisions jeudi soir dans une portion de la Rn2 située à la hauteur d’Andalamahitsy, à l’entrée de la localité de Mananibohitra à Antsampanana. Les chocs étaient tels que deux poids lourds ont par la suite pris feu. Des témoins sur place assurent que le drame serait provoqué par un camion semi-remorque chargé de friperie venant de Toamasina. Le lourd véhicule a donné des coups de bélier sur deux camions citernes garés sur le côté de la chaussée. Sous les violents chocs, ces deux derniers ont littéralement explosé avant de prendre totalement feu,  de façon spectaculaire. Bien que les flammes s’étaient développées de façon ahurissante, l’incendie n’a pourtant pas fait aucune victime, du moins selon encore des témoins sur place. Le fait que les cuves des poids lourds,  ne contenaient de combustible mais plutôt de l’éthanol, produit moins volatile et moins dangereux, expliquant l’allègement des dégâts. Vu  de loin cependant, l’incendie a offert une vision de cauchemar. Le théâtre du sinistre a pris la forme d’un immense brasier que les usagers ont pu voir quelques kilomètres alentour. Puisque le secteur se trouvait loin des zones d’intervention du service de pompiers le plus proche dont celui de Toamasina, il n’y a presque aucun moyen pour lutter contre le feu.

Certes, les camions sont équipés d’extincteurs mais la vitesse avec laquelle le feu les a attaqués, a rendu inutile toute tentative afin de le combattre avec de la neige carbonique. La semi-remorque n’était pas non plus sortie indemne. Elle fut très endommagée.   Seuls donc quelques éléments de la gendarmerie locaux qui ont pris des mesures visant à sécuriser les usagers de la Rn2 et installé un périmètre de sécurité dans un rayon de plus d’un kilomètre autour du théâtre de l’incendie. Pour le moment, les circonstances de l’accident restent encore floues et aucune version n’a été rapportée pour déterminer la responsabilité du drame. Actuellement, les conducteurs en cause sont soumis à un interrogatoire. Il s’agit de l’un des plus spectaculaires accidents touchant des camions survenus ces deux dernières années sur ce même axe. A Manjakandriana, un  camion frigorifique transportant de produits cosmétiques avait dramatiquement pris feu après qu’il eut buté brutalement contre un talus et ce à la suite d’un problème de frein. Le conducteur   a malheureusement péri dans les flammes.
Franck Roland

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff