Publié dans Politique

Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !

Publié le jeudi, 20 juin 2019

Place au second sujet brûlant. Après avoir négocié la baisse des prix à la pompe, l’Etat va s’attaquer aux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA, société nationale d’eau et d’électricité, à partir de la semaine prochaine. « Les négociations ont déjà  commencé mais nous devons encore passer par une dernière étape avant de finaliser complètement ces nouveaux contrats entre les fournisseurs et la JIRAMA. En tout cas, nous nous assurerons de préserver les intérêts des différentes parties concernées », a soutenu Vonjy Andriamanga, ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, hier, lors de la signature de l’arrêté ministériel sur la nouvelle structure des prix  à la pompe, à Ampandrianomby. Pour rappel, durant la semaine de l’énergie, au mois de mars dernier, le ministère a réussi à convaincre les fournisseurs de la Jiro sy  Rano malagasy à établir de nouveaux contrats.

De son point de vue, les anciens contrats ne sont plus adaptés à l’actuel mode de production de cette société énergétique. « Jusqu’à aujourd’hui, la JIRAMA doit payer le coût de l’énergie installée et non celui de l’énergie consommée. Ce qui n’est pas vraiment cohérent. Nous devons donc revoir toutes les closes de ces contrats de fournitures d’énergie, afin de permettre à la JIRAMA de se redresser », a soutenu le ministre à ce moment-là. « Normalement, cela devrait être la JIRAMA qui doit investir dans les infrastructures pour étendre son réseau de production. Toutefois, elle n’en a pas les moyens. De ce fait, elle doit se reposer sur les opérateurs privés pour assurer ces investissements. Mais il faut quand même trouver un juste milieu pour éviter de trop pénaliser cette société d’Etat », a-t-il ajouté. Reste à voir si les négociations vont porter sur les résultats attendus.
 Rova Randria

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff