Publié dans Politique

Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

L’une des Communes les plus florissantes de la Région Diana est sans doute celle de l’île aux parfums. L’actuel maire de la Commune urbaine (Cu) de Nosy -Be Aboudou Aly  a fait du bon travail durant son mandat et que son bilan est nettement positif. En effet, si lors de la passation entre lui et son prédécesseur en 2015 le fonds disponible était de 22 millions d’ariary seulement alors que les salaires des employés s’élevaient à 58 millions d’ariary par mois sans compter les arriérés au niveau de la CNAPS, d’une imprimerie et plusieurs fournisseurs d’un montant d’environ 800 millions d’ariary, aujourd’hui tous les feux sont au vert  pour la Cu de Nosy- Be avec un budget avoisinant 3 300 000 d’ariary contre 2 809 122 000 ariary en 2018, 1 671 726 219 d’ariary en 2017, 1 327 650 699 d’ariary en 2016 et 926 711 688 d’ariary en 2015.

On se souvient également que, lors de la prise de pouvoir de l’actuel maire, la Cu de Nosy- Be ne disposait d’aucun matériel roulant opérationnel. Aboudou Aly a alors dû mettre au service de ladite Commune sa voiture personnelle en attendant la réparation de la 4x4 Mazda appartenant à celle-ci. Actuellement, on  croit savoir que ladite Commune dispose de 5 nouveaux  véhicules. C’est le fruit d’un partenariat avec des Communes de la Réunion et de la France. En effet, la Commune St Paul de la Réunion a offert 1 camion citerne pour les sapeurs- pompiers et 1 ambulance tandis que celle des Adrès de France a remis 3 véhicules à la Cu de Nosy- Be. La transparence dans la gestion de celle-ci a valu au maire Aboudou Aly la confiance de l’organisation internationale GIZ laquelle est disposée à travailler étroitement avec la Cu de Nosy- Be. A noter que le projet PIC est toujours présent dans l’île aux parfums.

Nombreuses réalisations

Des nombreuses réalisations ont été effectuées durant le mandat d’Aboudou Aly. Des travaux d’assainissement tels que curage de caniveaux, éclairage public et des bâtiments administratifs, entretien et réhabilitation et ouverture des routes, adduction d’eau potable s’il ne faut citer que cela, ont été entrepris sans oublier la mise en place de la police du tourisme. La liste est longue. En tout cas, selon un raiamandreny de ladite ville, après l’ancien député  maire Toly Laurent c’est l’actuel maire Aboudou Aly qui a réellement œuvré pour le développement de la Cu de Nosy- Be.

A.Lepêcheur

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Désormais libre pour la bataille municipale !
  • Loi sur la communication médiatisée - Le Conseil du Gouvernement adopte l'avant-projet de loi sans amendements
  • Face aux enjeux électoraux - Le bateau TIM fait eau de toutes parts
  • Fin de mandat à la Mairie - 18 bourdes de Lalao Ravalomanana dévoilées
  • Football- Fédération nationale - Nicolas Dupuis à la tête de la direction technique
  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent

Editorial

  • Quelle chance !
    Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre autres les députés. Il les a mis devant le fait accompli.  

A bout portant

AutoDiff