Publié dans Politique

Ny Rado Rafalimanana - Pris en flagrant délit d'usurpation de titre

Publié le jeudi, 13 février 2020

Le système des Nations unies à Madagascar a éconduit Ny Rado Rafalimanana. En proie à des ennuis judiciaires, ce dernier met systématiquement en avant son statut d'ambassadeur d'un organisme qui serait affilié aux Nations unies, et qu'à ce titre, il affirme disposer d'un laissez-passer diplomatique. Réagissant aux affirmations du président de l'association Ny Rado Group, le ministère des Affaires étrangères malagasy a envoyé une note verbale au Système des Nations unies pour des précisions sur le statut de l'Intergovernmental Collaborative Action Fund for Excellence (ICAFE) auprès du SNU. Ny Rado Rafalimanana se plaît en effet ces derniers temps à mettre en avant son statut d'ambassadeur d'une organisation onusienne. Notamment à Vohidiala lors de l'incident avec les gendarmes. Un statut de diplomate dont il s'est déjà largement prévalu ces dernières années.

 

Dans une note verbale, datée d'avant-hier, adressée au ministère des Affaires étrangères, le bureau du coordonnateur résident du Système des Nations unies à Madagascar, a donné sa réponse. Une réponse où le bureau éconduit le candidat recalé à la présidentielle. Le SNU confirme que « l'ICAFE n'est pas affiliée au Système des Nations unies ». D'autre part, le bureau confirme qu'aucune agence du Système des Nations unies à Madagascar n'a travaillé ni avec cette organisation ni avec son fondateur.

Le président de l'Organisation non  gouvernementale, Ny Fanahy no maha olona est donc pris en flagrant délit d'usurpation de titre ainsi que de faux et usage de faux, car l'organisation dont il affirme être le représentant n'est donc pas une organisation rattachée au système des Nations unies. Ce démenti cinglant du SNU intervient dans la foulée d'un précédent du ministère des Affaires étrangères. Une source auprès de ce département ministériel a affirmé que Ny Rado Rafalimanana ne fait pas partie des diplomates accrédités en tant que tel à Madagascar. « Contrairement à ses insinuations, il n'a jamais été reçu au ministère en dépit de ses nombreuses tentatives », précise notre interlocuteur auprès du MAE. Dans la foulée, c'est le Système des Nations unies à Madagascar d'éconduire l'homme politique.

Devant de tels agissements, la réaction des autorités malagasy est attendue. Beaucoup estiment cependant que ces dernières auraient tout intérêt à réagir rapidement et fermement. En effet, cette situation pourrait nuire gravement à l'image du pays sur le plan international. Une passivité de l'Etat malagasy face à de tels faits gravissimes pourrait également affecter les relations entre les Nations unies et Madagascar. Beaucoup estiment qu'il appartient à l'Etat malagasy de réagir face à cette atteinte au SNU.

La Rédaction

Fil infos

  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée
  • Lutte contre le Kere - L'Etat apporte des solutions
  • Velirano, un an après - Les projets présidentiels en marche

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff