Société

Chahut dans la ville ! Le saphir de Bemainty-Antsevabe et celui, récemment découvert, d’Amboahangy-Tanandava, tous dans le District d’Ambatondrazaka -  engendrent une affluence monstre : les hordes, venues de toutes parts,  envahissent la Cité de dame Razaka jusque dans les couloirs.
Cambriolé au mois d’août dernier, en pleine période de vacances. L’atelier destiné pour la formation professionnelle, notamment en menuiserie, auprès de l’ « Akanin’ny marenina » (Akama) 67ha, a dû limiter ses activités depuis. « Divers équipements indispensables pour la formation en menuiserie, d’une valeur d’environ 3 milliards d’ariary, ont été volés à l’époque », rappelle Rivo Henintsoa Andriamampionona, directeur de cet établissement où sont scolarisés des centaines d’élèves sourds et malentendants.
Un sujet de manifestation. Des habitants de Tsarasaotra ont fait un sit-in cette semaine pour exprimer leur déception quant à l’ajournement répétitif du paiement de leurs indemnités d’expropriation. D’après les manifestants, ils auraient dû toucher leurs dus depuis le mois d’août dernier, mais en vain.
Lors d’un contrôle à un barrage de la Gendarmerie, une cargaison de rhum artisanal a été saisie à bord d’un taxi-brousse Mercedes Sprinter de la coopérative Fitsitsi, vers minuit, en début de semaine à Firavahana, dans la Commune d’Analavory. La marchandise a été constituée de quelque 40 jerricans mais aussi de deux bouteilles de 10 litres chacune.
Le procès de l’affaire Soamahamanina s’est déroulé hier, au Tribunal d’Anosy. Les cinq personnes incriminées dont Robson Pierre, Tsihoarana Andrianony et consorts ont donc comparu devant le juge pour répondre de leurs actes et pour au moins trois chefs d’inculpation. Dans le premier, ils sont poursuivis pour manifestation non autorisée.
Une malade ou pire encore ? Une femme de 70 ans à l’intention suspecte,  voire malveillante a été arrêtée et sera bientôt présentée devant le Parquet. Motif : elle s’est infiltrée clandestinement dans le Centre hospitalier de Soavinandriana (Cenhosoa), la nuit du 29 octobre. Après s’être vêtue de l’uniforme réservé au personnel soignant qu’elle a volé dans le vestiaire, elle a rôdé dans le secteur du service de la gynécologie obstétrique situé au deuxième étage du bâtiment.
Une heure d’électricité et d’eau potable par jour. Les habitants de Sambava sont quasiment à sec et vivent dans le noir à cause de ce problème persistant d’approvisionnement en eau et électricité. « L’électricité a été coupée vers 23h mardi dernier avant que l’approvisionnement reprenne vers 9h 30, mercredi. Une coupure a été enregistrée depuis 11h 30 jusqu’à maintenant », témoigne notre source, joint au téléphone hier à 19h 30. Cette situation impacte gravement sur le quotidien de la population, surtout sur leurs activités génératrices de revenus.

Fil infos

  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface
  • Ministères et institutions publiques - Les factures impayées de la JIRAMA ne seront plus acceptées
  • Grands travaux pour l'Emergence de Madagascar - Tous les feux sont au vert !
  • Protection des zébus - Les puces électroniques opérationnelles

La Une

Editorial

  • Coup de pouce inespéré !
    Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, procéda au démarrage officiel du projet « Fihariana » au Carlton Madagascar le samedi 18 mai 2019.Chance inattendue ! Les jeunes désirant de se lancer dans le monde des affaires mais dépourvus de moyens suffisants peuvent tenter leur chance, apparemment inattendue, à travers ce projet présidentiel. Le pays regorge de jeunes potentiels en entrepreneuriat mais souvent ils se trouvent bloqués par l’absence de moyens matériels à leur disposition surtout les apports financiers. Désormais, la porte s’ouvre. Une chance inouïe, à plus forte raison, une opportunité inattendue ! Le Chef de l’Etat, un jeune acteur de la vie nationale qui traversait toutes les étapes de la difficulté pour parvenir là où il est présentement, veut sincèrement offrir toutes les chances aux jeunes concitoyens de réaliser leur rêve. Il s’agit d’un vœu que Rajoelina se caressait dans son for intérieur depuis toujours. L’Etat dont il dirige entend jouer…

A bout portant

AutoDiff