Société

Un entrepôt de stockage de bois a pris feu dans la nuit du lundi à Itaosy. Les flammes étaient particulièrement virulentes. Les sapeurs-pompiers ont reçu un appel hier vers 2h15. Selon un rapport émanant du colonel Michel Rabemanantsoa, le chef de Corps des pompiers de Tsaralalàna, le premier camion anti-incendie, était arrivé sur place quinze minutes après l’alerte. Avant cela, les riverains ont dû combattre le feu avec leurs propres moyens.
Il en fait trop. Si bien que parmi ses victimes et au sein même du département où il travaille en tant que haut responsable, celui des Travaux publics, des voix commencent à s’élever. Parmi les victimes de ce haut responsable très proche du ministre figure un élu du Faritany de Toliara à qui il aurait pris plusieurs dizaines de millions d’ariary contre l’octroi d’un « marché».
Plus de premier diplôme officiel pour les élèves. La suppression du Cepe (certificat d’étude primaire élémentaire), évoquée durant les consultations régionales et nationales dans le cadre de la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’Education (Pse), se confirme. « Il n’y aura plus d’examen du Cepe à partir de la prochaine année scolaire (2017-2018).
Deux procès relatifs au trafic de tortues se sont déroulés au Tribunal d’Anosy, hier. Sur l’affaire de saisie de quelque 229 tortues, de l’espèce des « Astrochelys radiata », le 28 septembre dernier à Andranomena, des peines différentes ont été prononcées. Pour les deux personnes impliquées, la sentence est lourde avec 18 mois d’emprisonnement ferme pour la femme de 40 ans, accusée d’avoir commandité le trafic depuis son domicile à Andranomena.
Plus besoin de se déplacer à Toamasina. Les affiliés de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) de la Région d’Analanjirofo peuvent désormais traiter leurs dossiers dans la Délégation régionale à Fenérive-Est. En fait, une antenne de la Caisse y a été implantée en 1997, au service des assujettis de 3 Districts, à savoir Soanierana Ivongo, Vavatenina et Fénérive-Est.
Les nouvelles taxes inscrites dans ce projet de loi de Finances 2017 agitent les réseaux sociaux et l’opinion malagasy en général depuis quelques jours. Certains observateurs crient au matraquage fiscal. Le texte prévoit notamment la taxe de résidence pour le développement auprès de la Commune ou encore la taxe de protection civile.
La troisième sera peut-être la bonne. Déterminée à faire partir le chef de District de Marovoay, la population de ladite ville, selon un de ses représentants, va descendre pour la troisième fois dans la rue, le vendredi 11 novembre prochain. Les deux premières manifestations ayant eu lieu pour rappel le 28 octobre et le 1er novembre derniers.

Fil infos

  • Rencontre Rajoelina et pétroliers - Prochains rounds ce jour et demain
  • Infrastructures pétrolières - Sécurité à renforcer
  • Mariage forcé d’une Malagasy en Chine - Une mère et sa fille devant le Parquet
  • Paysage politique malagasy - Disparition des grands partis d’antan
  • Résultats provisoires des législatives - Les « Orange » largement en tête
  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !

Editorial

  • Diplomatie réactivée
    Madagasikara refait surface. Le pays se relève et retrouve lentement mais sûrement sa place sur la scène internationale, dans le concert des Nations libres et souveraines. Moribonde voire même éteinte, la Relation extérieure de la Grande île est désormais revigorée. En soixante ans d'indépendance, la diplomatie malagasy connut des hauts et des bas. Malmenée par les mésaventures des régimes successifs, elle galérait  jusqu'à perdre le cap !  

A bout portant

AutoDiff