Société

Au grand dam des citoyens. Les imprimés pour la confection des cartes d’identité nationale (Cin) se font rares ces derniers temps dans les Arrondissements de la Capitale. C’est ce qui se passe actuellement dans le 5e arrondissement, où les habitants de Nanisana, Ankerana, Ambatobe et ses environs ne peuvent pas obtenir une nouvelle Cin.
Un problème majeur à Madagascar. Plus d’un million et demi d’enfants malagasy sont non scolarisés en primaire, selon une étude du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) menée en 2014. Depuis, les activités entreprises pour la réinsertion scolaire se sont multipliées, notamment à travers l’alphabétisation et l’éducation informelle. Pourtant, leur retour en classe reste un combat difficile.

Embuscade meurtrière de Maintirano - Cinq bandits arrêtés

Publié le mardi, 26 avril 2016
Les gendarmes de Morafenobe n’ont pas chômé. Un jour après l’attaque d’un taxi-brousse survenu au niveau du croisement de Bemahatazana, près du District de Morafenobe, Région de Melaky, samedi dernier et qui s’est soldée par la mort de deux passagers dont le Dagt dudit Faritany, les gendarmes ont arrêté les auteurs de cet acte criminel.
40 agents de surveillance de la voie publique (Asvp), 3 contrôleurs et 1 superviseur. Ces agents ayant la fonction de policiers administratifs vont désormais s’assurer de la gestion des parkings privés dans la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua), suivant l’arrêté municipal portant sur la création de ce Corps.

Transport - La Cellule d’intervention rapide suspendue

Publié le mardi, 26 avril 2016
Suspension. Le ministère du Transport a pris la décision de suspendre la Cellule d’intervention rapide (Cir), suite à la grève des transporteurs reliant les zones Sud de la Capitale au centre-ville, dont Iavoloha, Tanjombato, Ankadimbahoaka ou encore Andoharanofotsy. Les transporteurs des lignes 187a, 187b, 137, 172 et la ligne F ont effectué une grève, hier matin, refusant de transporter tout passager. La raison de cette grève : les abus perpétrés par des agents de la Cir, responsables de la circulation dans la Capitale. Les transporteurs ont dénoncé que les éléments de la Cir exigent une somme exorbitante pour que leur…
« Libérez notre ami » ! Tel a été le cri des marchands de rue et trottoir d’Analakely, dans la matinée d’hier. En fait, ils ont fait le tour de l’Hôtel de ville pour exprimer leur mécontentement quant à l’arrestation de leur pair, jeudi dernier.

Ankasina-67ha - 38 maisonnettes détruites dans un incendie

Publié le lundi, 18 avril 2016
Trente-huit maisonnettes situées au cœur d’un quartier sordide d’Ankasina, ont été détruites par les flammes, hier vers 15h.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff