Société

Trois quart des mineurs incarcérés dans la maison centrale d’Antanimora, soit 700 garçons et filles âgés entre 14 et 18 ans, sont en attente de jugement. Au-delà de la lenteur du jugement, il y a aussi le problème de séparation entre mineurs et majeurs. « Mon fils attend depuis 3 mois son jugement et il n’est pas séparé des adultes durant la journée et la nuit », nous confie une mère.
Le Tribunal correctionnel d’Anosy a condamné, hier, les ravisseurs de Tsiory et sa nourrice à une peine de travaux forcé à perpétuité, conformément aux réquisitions du procureur. Absente, Nambinina, une jeune femme de 23 ans est accusée d’avoir enlevé et séquestré Tsiory, un petit garçon de 22 mois et sa nourrice Lala.

Sécurité - Les cambriolages de plus en plus fréquents

Publié le lundi, 04 avril 2016
Phénomène aberrant. Les cambriolages de divers ustensiles ménagers sont de plus en plus fréquents dans les quartiers de la Capitale. Jours ouvrables, week-ends, jours de fête, les cas de cambriolages de maisons ou « vaky trano » recensés auprès des Fokontany sont innombrables, comme l’explique Domohina Ravololoharimanga, présidente du Fokontany Ankerana Ankadindramamy, dans le 5e Arrondissement.

Toamasina - 1 450 euros en faux billets découverts

Publié le vendredi, 01 avril 2016
La ville de Toamasina, à l'instar des grandes agglomérations, s'avère une terre de prédilection pour les gens mal intentionnés. Pas plus tard que la semaine dernière, plus précisément durant le week-end pascal, la Police locale a découvert des fausses monnaies en euros dans le quartier du « Bazary kely ».

Alimentation - La malbouffe affecte l'intelligence

Publié le vendredi, 01 avril 2016
Aujourd'hui, la plupart des aliments sur notre table sont transformés, c'est-à-dire qu'ils sont passés par un processus industriel, tandis que notre consommation de produits frais baisse. « La nourriture hypercalorique affaiblit les fonctions cognitives », explique un nutritionniste auprès du ministère de la Santé publique. Ce qui dans le langage populaire se traduit par : un aliment trop gras finit par engendrer un surpoids et ralentit le fonctionnement du cerveau.

Andranobevava - Un véhicule s'enfuit après un accident

Publié le vendredi, 01 avril 2016
Un jeune homme de 25 ans souffre actuellement d'une commotion cérébrale suite à un accident survenu dans la nuit du mercredi à Andranobevava. En effet, une voiture l'a renversé mais celle-ci a aussitôt pris la fuite. D'après nos informations, la victime se serait soulagée à un coin de rue lorsque la voiture l'a heurté.
Jamais, les cas d’abus d’autorité n’ont été si nombreux que de nos jours. Lors du récent week-end pascal, ce fut au tour du journaliste Rina Rasoava du quotidien « Ao Raha » d’en être victime sur la Rn2 du côté de Carion. Sa voiture a fait un accrochage avec celui d’un individu qui occuperait un poste à la Présidence de la République.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff