Société

Toamasina - 1 450 euros en faux billets découverts

Publié le vendredi, 01 avril 2016
La ville de Toamasina, à l'instar des grandes agglomérations, s'avère une terre de prédilection pour les gens mal intentionnés. Pas plus tard que la semaine dernière, plus précisément durant le week-end pascal, la Police locale a découvert des fausses monnaies en euros dans le quartier du « Bazary kely ».

Alimentation - La malbouffe affecte l'intelligence

Publié le vendredi, 01 avril 2016
Aujourd'hui, la plupart des aliments sur notre table sont transformés, c'est-à-dire qu'ils sont passés par un processus industriel, tandis que notre consommation de produits frais baisse. « La nourriture hypercalorique affaiblit les fonctions cognitives », explique un nutritionniste auprès du ministère de la Santé publique. Ce qui dans le langage populaire se traduit par : un aliment trop gras finit par engendrer un surpoids et ralentit le fonctionnement du cerveau.

Andranobevava - Un véhicule s'enfuit après un accident

Publié le vendredi, 01 avril 2016
Un jeune homme de 25 ans souffre actuellement d'une commotion cérébrale suite à un accident survenu dans la nuit du mercredi à Andranobevava. En effet, une voiture l'a renversé mais celle-ci a aussitôt pris la fuite. D'après nos informations, la victime se serait soulagée à un coin de rue lorsque la voiture l'a heurté.
Jamais, les cas d’abus d’autorité n’ont été si nombreux que de nos jours. Lors du récent week-end pascal, ce fut au tour du journaliste Rina Rasoava du quotidien « Ao Raha » d’en être victime sur la Rn2 du côté de Carion. Sa voiture a fait un accrochage avec celui d’un individu qui occuperait un poste à la Présidence de la République.
Pour un peu, un membre des Forces de l’ordre et sa famille ont failli connaître le pire dans leur voiture, lundi soir à Antsahabe. En effet, un tir s’est accidentellement déclenché lorsque le chef de famille a voulu s’emparer de son arme de poing. Mais il se serait maladroitement saisi de l’objet qu’il a laissé tomber accidentellement. Ce qui a déclenché le tir.
Il faudra une certaine dose de patience et d’attente à la population tananarivienne avant de pouvoir profiter des routes fraîchement réhabilitées, sans déviation ou embouteillage monstre en tout genre. D’après les explications données par le directeur général du ministère des Travaux publics, Barthe David Ranoelinjanahary, les travaux ne font que commencer. « L’argent donné par l’Etat, qui s’élève à environ 10 milliards d’Ariary, est consacrée à la réhabilitation de plusieurs routes de la ville d’Antananarivo », a-t-il expliqué hier, joint au téléphone.
31 % des filles et 23 % des garçons ont eu un rapport sexuel avant l’âge de 15 ans. Des chiffres particulièrement alarmants, sachant que la grossesse précoce figure parmi les raisons pour lesquelles les élèves abandonnent l’école à Madagascar. Chez les adolescents de 15 à 19 ans qui ont déjà des enfants, 52,7 % sont sans instruction ou non scolarisés, 31,2 % ont achevé l’école primaire et seulement 12,1 % le niveau secondaire.Considérant que l’éducation est le socle du développement du pays et de l’épanouissement intellectuel de tout un chacun, un accord de partenariat a eu lieu hier à…

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff