Société

Après la remise officielle des premiers dons de la part du secteur de l’industrie aérienne, lundi dernier à Maroantsetra, une deuxième remise officielle a eu lieu le mardi 21 mars dernier. Grâce à la mobilisation de l’industrie aérienne par l’Aviation civile de Madagascar (Acm), ces dons d’une valeur totale de 200 millions d’ariary ont été remis à Ivato.En effet, plusieurs industries ont manifesté leur solidarité et ont contribué à l’aide aux sinistrés. Les autorités réunies au sein de l’Acm ont offert des dons estimés à 12 millions d’ariary.
Madagascar en état d’urgence. Le Système des Nations unies (Snu) ainsi que ses partenaires humanitaires appellent au secours. La communauté internationale sollicitera ainsi la somme de 20 millions de dollars pour faire face aux désastres que le cyclone Enawo a causés.
Lancé accidentellement à partir du camp militaire de défense du R3A (Régiment de l’artillerie anti-aérienne) de Betongolo, le projectile qui avait détruit la maison d’un particulier mercredi après-midi, serait « une cible volante ou un leurre ».
Alors que les regards ont été braqués sur le Tribunal d’Anosy, où le procès des policiers de Toliara sur le meurtre du premier substitut du procureur Michel Rehavana le 9 décembre 2011 a eu lieu, les observateurs ont vite fait de se désenchanter.
Les habitants de la partie Est de la Capitale, en particulier à Tsiadana, ont été vraiment terrifiés !  Une énorme déflagration a créé la panique des riverains de ce quartier et a surpris les habitants des localités avoisinantes. Cette détonation survenue vers 15 heures a été entendue jusqu’à Analakely. Selon une information, il s’agissait de l’explosion d’un obus, qui a atterri en plein cœur du quartier de Tsiadana, faisant au moins un blessé grave, en la personne d’une mère de famille.
Après l’arrestation de  5 personnes impliquées dans le double meurtre de Chinois à l’hôtel Paon d’Or, Ivato, la semaine dernière, la Gendarmerie a fait une nouvelle révélation, hier. Jiang Shao Wei, de son vrai nom Jiang Jin Ling (24 ans), l’un des suspects arrêtés et l’auteur présumé du double assassinat semble être loin d’avoir un casier judiciaire vierge. Présenté à la presse hier, il était légèrement boiteux. Ses traits ne laissaient transparaître la moindre émotion.
Le nouveau calendrier scolaire ne s’appliquera pas encore cette année, affirme Tsitoara Serge, directeur de la Technologie de l’information et de la Communication auprès du ministère de l’Education nationale. La mise en œuvre de ce nouveau calendrier requiert une importante préparation.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff